Charlaine Harris, La Communauté du Sud (vol . 1 et 2)

Charlaine Harris, La Communauté du Sud : 1. Quand le danger rôde ; 2. Disparition à Dallas, éd. Pygmalion Darklight, 2010.
Cette nouvelle édition est plus proche de la version originale (la traduction des lieux où l’intrigue se déroule est désormais fidèle à l’oeuvre américaine). La première édition française est parue chez J’ai Lu (voir ci-dessous).
Cette nouvelle édition rassemble deux nouvelles en un seul volume. Voici les titres originaux de chacun du premier et deuxième roman de la série :
1. Dead until dark (2001).
2. Living dead in Dallas (2002).
Onze ouvrages ont été écrits, la réédition comporte à ce jour 3 tomes, rassemblant respectivement les volumes 1 et 2, 3 et 4, ainsi que 5 et 6.

La série de romans La Communauté du Sud est désormais célèbre car elle a inspiré la série à succès True Blood. Encore une histoire de
vampires, me direz-vous… mais bien plus adulte que les Twilight ou
autres Vampire Diaries pour adolescents ! Si une histoire de vampires mérite bien d’être lue, le Dracula de Stoker mis à part, il s’agit bien de La Communauté du Sud, de Charlaine Harris.
Dans une réalité similaire à la notre, une découverte scientifique majeure change définitivement la face du monde. Les Japonais développent le sang synthétique à grande échelle, le « Tru Blood ». Dès lors, de très nombreux vampires tout autour du globe décident de « sortir de leurs cercueils » et effectuer leur grand coming out ! Leur argument ? Plus besoin de se cacher puisque leur espèce dispose désormais d’un substitut de nourriture, ils ne représentent dès lors plus aucun danger pour les humains. Ils revendiquent à présent leur droit à faire partie de cette société en toute légalité.
C’est dans ce contexte original qu’une jeune femme de 25 ans n’ayant jamais quitté sa Louisiane natale, tente de mener une vie paisible dans la petite ville de Bon Temps, autant que possible, compte tenu de la particularité qui est la sienne : Sookie Stackhouse est télépathe. Cette singularité est loin d’être une bénédiction pour elle, car entendre les moindres pensées de chacun peut s’avérer très déstabilisant, notamment lorsque l’on veut établir une relation épanouie avec un potentiel petit ami…ce qui explique qu’elle n’ait jamais réussi à en garder un ! Jusqu’au jour où un vampire passe la porte du Merlotte, le bar où Sookie travaille en tant que serveuse. Comment expliquer que le premier vampire qu’elle rencontre enfin soit le seul être dont elle ne puisse pas sonder les pensées ? Cette attraction particulière plonge la jeune femme dans l’univers riche et mystérieux des êtres de la nuit et de l’ombre : vampires, mais également métamorphes, loups-garous, ménades et sorcières, au fil des différents romans qui composent cette série passionnante ! A dévorer, sans modération !
La mythologie créée par l’auteur est si profonde et recherchée qu’elle nous plonge à corps perdu dans un univers dense et passionnant, au fil d’une écriture si fluide qu’elle est toujours un vrai plaisir à lire. L’intrigue se déroulant dans le sud des Etats-Unis n’est certainement pas une coïncidence, mis à part la proximité de la Nouvelle Orléans, ville réputée pour l’affinité de ses habitants avec le vaudou et la magie. D’autre part, un certain parallèle entre l’animosité et le ressentiment développé par certains humains à l’égard des créatures surnaturelles, phénomène curieusement similaire à la ségrégation raciale encore en vigueur au début du siècle dernier dans ces États.
La série adaptée par la chaîne américaine HBO est désormais diffusée en France sur certaines chaines cablées. Un véritable succès sur les ondes, pour une série aussi décalée que l’oeuvre dont elle s’inspire, se jouant de tous les tabous, bien loin des clichés formatés d’Hollywood en la matière.

L’édition mentionnée précédemment (éd. Pygmalion Darklight) semble avoir été suspendue.
Néanmoins, l’édition de référence de la série La Communauté du Sud, reste parue chez J’ai Lu :



Ma note :

This entry was posted in 5 étoiles, Fantastique, Romance and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *