Darynda Jones, Première tombe sur la droite (Charley Davidson #1)

Darynda Jones, Première tombe sur la droite (Charley Davidson #1), éd. Milady, 2012.

(titre original : First Grave on the Right)

Quand la Faucheuse prend des airs de belle demoiselle sexy mais qui n’a pas sa langue dans sa poche. L’effrayante figure noire encapuchonnée munie d’une faux n’est peut-être celle à laquelle vous vous attendez…
Charlotte Davidson est une jeune femme de 27 ans cumulant les emplois : détective privée, collaboratrice pour la police d’Albuquerque, employée dans le bar de son père à ses heures perdues et accessoirement, Faucheuse. Elle ne porte pas de cape et ne se précipite pas pour écourter la vie des simples mortels : Charley est simplement « lumineuse » aux yeux des défunts, qui passent dans l’autre monde au travers elle, à l’image d’un portail. Mais lorsque ces derniers sont bloqués sur le plan des vivants, cela signifie généralement qu’ils n’ont pas totalement accompli leur dernière tâche sur Terre. Et qui de mieux pour servir de « mercenaire » à leur solde que la seule, l’unique à pouvoir interagir avec eux ? Du simple message d’adieu à sa grand-mère préférée, à la résolution d’un triple meurtre violent, tout peut être un nouveau travail pour Charley Davidson. De ce fait, quelle meilleure couverture pour une Faucheuse que le statut d’enquêtrice consultante dans la police ?

Toutefois, Charley n’est pas uniquement importunée durant ses rares phases de sommeil par de banals défunts venus réclamer justice. Un mystérieux et ténébreux jeune homme hante ses nuits, et parfois ses rares moments de solitude. Cette figure lui semble familière, mais où l’a-t-elle croisée ? Est-il vraiment réel ? En sa présence, tout semble pourtant l’indiquer…
En bref : Une écriture rapide et familière, sans grandes figures de style, mais qui se prête volontiers au contenu de l’ouvrage. lorsque Charley est énervée et elle nous le fait savoir, sans détours de langage ! Si le thème de la nécromancie et de la Grande Faucheuse vous effraye ou ne vous attire pas plus que cela, voici peut-être le premier roman qui vous fera lâcher les crocs des vampires pour une aventure avec les revenants. Incroyablement drôle malgré le sujet, l’auteure parvient à distiller un juste mélange d’humour, de suspense, d’enquête policière et de romance sexy (oubliez donc Cinquante Nuances de Grey, le beau mâle hantant les rêves de Charley ne vous décevra pas. Ceci n’est pas un roman pour jeunes adolescents pré-pubères .. quoique, après tout !).
Mon avis : J’adore ! Ce premier roman de la série Charley Davidson me faisait de l’oeil (et pas que le regard mystérieux et aguicheur de la demoiselle sur sa couverture) depuis un moment, et je souhaitais justement évoluer dans le genre de la science-fiction, sans pour autant retomber dans les éternels dilemmes d’amours contrariés entre vampires et sorcières. Je ne regrette pas d’avoir plongé dans l’univers de la nécromancie, surtout avec ce récit de Darynda Jones qui sait élaborer un univers léger et bourré d’humour. Une première lecture qui n’est donc pas trop sombre, pour commencer dans ce style.

Ma note :

This entry was posted in 4 étoiles, Fantastique, Humour, Polar/Thriller, Romance and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *