Kiera Cass, La Sélection (La Sélection #1)

Kiera Cass, La Sélection (La Sélection #1), éd. Robert Laffont (Collection R), avril 2012.

(Titre original : The Selection)

Après la Quatrième Guerre Mondiale, les Etats-Unis ont depuis bien longtemps failli à leur réputation de Première Puissance du globe. Les dettes faramineuses s’accumulant, la Chine lança l’assaut sur ce qui devint une nouvelle province annexée. Mais une révolte menée par un leader parvint à défaire les envahisseurs, restaurant la souveraineté de ce pays, et par là même, une monarchie.
Bien des années plus tard, le royaume désormais nommé Illeà, règne sans partage sur les provinces d’Amérique du Nord. La tradition veut que le prince destiné à régner lorsque son heure sera venue, choisisse sa future épouse parmi les jeunes filles de sa génération, venues des quatre coins du pays. Aux termes des inscriptions massives qui excitent les foules, à grand renfort de propagande audiovisuelle, 35 candidates sont retenues pour rejoindre le Prince Maxon au palais royal d’Angeles. Sous le regard avide des téléspectateurs, les candidates sont une à une renvoyées chez elles. Il ne pourra en rester qu’une. Maxon parviendra-t-il a trouver la femme de ses rêves, tout en ménageant les préférences de ses sujets ?

En bref : Le pays est divisé en castes, la classe des Un étant uniquement constituée de la famille royale, les Deux de la haute bourgeoisie d’Illeà, jusqu’aux Huit, parias de la société, sans abris et brigands en tout genre.
Les lois d’Illeà sont très strictes. Afin de réguler les naissances et de maintenir les membres des castes à leur place, les relations sexuelles hors mariage sont prohibées, sous peine de prison et de bannissement, les enfants issus de ces amours étant automatiquement intégrés à la classe des Huit.
Chaque classe détermine la fonction de ses membres au sein de la société.
America Singer est une belle jeune fille rousse au tempérament bien trempé, de la classe des Cinq. Tout comme sa mère, elle met à profit son don pour la musique en se produisant lors de concerts pour les plus privilégiés d’Illeà. Sa plus jeune soeur et son père sont quant à eux artistes plasticiens. Leurs oeuvres sont achetées par de riches mécènes. C’est ainsi que la famille Singer survit au jour le jour. Malgré tout, America ne se considère pas comme à plaindre. Les classes inférieures sont encore plus démunies que la sienne.

« Attention, je n’essaie pas de nous faire plaindre, je ne dis pas que nous mourons de faim, loin de là. Nous ne vivons pas dans la misère. Mais nous appartenons à une caste qui compte pour rien – ou presque – dans la hiérarchie sociale. Nous sommes artistes. Et les artistes, comme les musiciens, sont des Cinq, distants de trois échelons des parias d’Illeà. » (p. 10)

Depuis deux ans, America vit une histoire d’amour prohibée avec un garçon plus âgé, Aspen Leger. Cette relation est doublement risquée car Aspen est un Six et la mère d’America, qui ne rêve que de monter dans  les échelons de la société, ne verrait pas d’un bon oeil que sa fille s’unisse à un homme de ménage, dont la famille est pourtant proche de la leur, ce qui entraînerait la rétrogradation d’America à une classe inférieure.
C’est alors que la Sélection est annoncée. Une lettre est adressée à chaque jeune femme célibataire d’Illeà, toutes castes confondues, afin qu’elle pose sa candidature pour devenir la nouvelle épouse du Prince Maxon, si celle-ci réussit toutes les épreuves de la Sélection.
Du fait de sa relation secrète avec Aspen, America ne désire pas le moins du monde rejoindre cette troupe de filles inconnues, se battant pour un homme qu’elle considère comme insipide. Mais les ambitions de sa mère, qui voit cette opportunité comme une chance inouïe d’élever sa famille au sein de la société et ainsi les prémunir du besoin, l’emportent.

« Tout le monde semble croire que l’amour se résume à la beauté – à juste titre, peut-être. Vais-je découvrir que le prince Maxon cherche une potiche qui fera joli sur les photos officielles, pas son âme soeur ? Quelle perspective terrifiante, non ? Par chance, des dizaines de filles beaucoup plus jolies que moi participent à la Sélection » (p. 91)

Reclue dans le palais royal, America ne sait où se trouvent ses alliées parmi les 34 autres jeunes femmes retenues pour la compétition. Le Prince Maxon est-il réellement si rigide et superficiel pour choisir sa future épouse par ce biais ? Les caméras ne cessent d’épier leurs moindres faits et gestes, afin de satisfaire la curiosité quelque peu malsaine des téléspectateurs d’Illeà.
Plus grave encore : Qui sont ces renégats qui ne cessent d’attaquer le palais et plongent ses habitants dans la peur et le chaos à chacun de leurs assauts ? Que cherchent-ils et pourquoi s’opposent-ils à un système en apparence si parfait ?

« La plupart des interventions accusent les renégats de tous les maux. Si le chantier routier de Sumner a pris du retard, c’est à cause de ces terroristes, si les effectifs des policiers en poste à Atlin ont diminué, c’est qu’ils ont été envoyés mater une émeute à St George… N’en jetez plus ! Entre tout ce que j’ai vu ou entendu durant mon enfance et ce que j’ai appris depuis mon arrivée au palais, je me demande ce qui reste caché au public. Et quel est le degré de propagande. » (p. 197)

Mon avis : Une très belle lecture, fluide et passionnante, bien éloignée de l’image superficielle que je m’en faisais. Au premier abord, la description de cet ouvrage ne peut que nous rappeler le concept de l’émission télévisée « The Bachelor ». Toutefois, le simple fait qu’America Singer ne désire pas gagner la couronne et épouser le Prince, embarquée bien malgré elle dans une compétition dont elle n’a que faire, change toute la donne. Ce point de vue atypique sur la Sélection lui permet d’entretenir des échanges plus francs et profonds avec le Prince. Son regard est également plus critique envers le pouvoir, dont elle voit chaque jour les rouages de l’intérieur du palais. Sans parler des attaques de rebelles qui terrorisent la famille royale, mais dont on minimise sans arrêt l’impact aux yeux de la population…
Tous ces éléments me rappellent inéluctablement la saga Hunger Games de Suzanne Collins. Cette dystopie où des membres du peuple, divisé en castes, sont sélectionnés pour atteindre un but ultime et s’élever au sein d’une société, en apparence si parfaite mais dont le vernis s’écaille peu à peu que l’on gratte sa surface…
Un véritable coup de coeur ! Vivement la suite…
Ma note :

 

Une nouvelle numérique destinée aux tablettes et liseuses, intitulée Le Prince (The Prince) et centrée sur le personnage de Maxon, sera disponible dès le 5 mars 2013 en VO (la VF est également prévue pour ce mois, sans toutefois avec encore fixée de date précise). Vous pouvez dès à présent en télécharger un extrait gratuit en Anglais ici :
Réjouissez-vous ! Une adaptation TV est en cours de production (le casting ayant une fois de plus été remanié – pour le plus grand bien, le nouvel acteur étant censé incarner Maxon étant bien plus ressemblant au personnage du livre à présent -, il est difficile de dévoiler des informations assez fiables pour le moment). Une chose est sûre : La Sélection sera la prochaine série TV phare de la chaîne américaine « The CW » (les producteurs ayant déjà à leur palmarès la série The Vampire Diaries, également adaptée de la saga Le Journal d’un Vampire). On ne peut que trépigner d’impatience !
Pour plus de détails, je vous invite à lire l’article relatif aux actualités de la Collection R que j’avais préalablement rédigé à ce sujet (la seconde vidéo dépeignant l’ancien casting… vous constaterez que le prince Maxon n’y est pas réellement très attrayant !).Actualisation : Le projet d’adaptation de La Sélection en série TV a été définitivement abandonné. Pour le mieux, d’après Kiera Cass, qui n’était pas du tout en accord avec les choix et modifications apportés à son oeuvre (la série, qui aurait pourtant été produite et diffusée sur la chaîne CW, très familiale, était démesurément vulgaire… ce qui ne serait jamais passé pour le public visé, les 13 ans et plus).

Je vous laisse avec ma chronique vidéo pour plus de détails sur le début de cette belle dystopie :


Bonne lecture !

This entry was posted in 5 étoiles, Romance, Young-Adult and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to Kiera Cass, La Sélection (La Sélection #1)

  1. Amandine says:

    Bonjour,
    Ma fille qui est en CM2 est rentrée de la bibliothèque (où elle est allée avec sa maîtresse) avec la Sélection. Toutefois je me demande si ce roman est bien adapté à une petite fille ou très très très jeune fille d’à peine 11 ans.
    Pourrais je avoir votre avis?
    Je n’ai pas lu ces romans et je me demande si il n’est pas un peu tôt pour ma fille d’avoir accès à ce genre de lecture.
    Merci d’avance.

    • Myriam says:

      Globalement, il n’y a rien dans ce livre qui pourrait heurter la sensibilité des plus jeunes. Malgré tout, pourquoi ne pas lui proposer de le lire ensemble avec vous ?
      Sinon, en livres plus adaptés, il y a la série des Filles au chocolat de Cathy Cassidy (éd. Nathan), dont le premier tome s’intitule Coeur Cerise, et qui pourrait être plus de son âge.
      La Collection R a également lancé sa sous-collection « R Jeunesse » qui publie des livres plus adaptés aux jeunes de 10 ans :)
      J’espère que cela vous aura été utile !

  2. Alexielle says:

    J’aimerais commencer la saga, mais je me demande s’il faut lire le prequel avant de commencer, et s’il faut lire les « entre tomes » (La Garde (2.5) par exemple).

  3. Eden says:

    Bonsoir!<br />J&#39;entend beaucoup parler de cette collection, mais j&#39;hésite à me lancer. J&#39;ai un peu de mal avec ce genre de livre comme hunger games et divergente mais pourtant j&#39;adore l&#39;adaptation cinématographique. Je vais mieux y refléchir mais que me conseil tu?<br />A bientôt

  4. leely says:

    haha, j&#39;ai pas été la seule pendant ma lecture à voir la ressemblance avec Bachelor ! xD,<br />super chronique, perso j&#39;ai pas compris l&#39;engouement pour ce livre, j&#39;ai aimé mais sans plus…ah je savais pas que ça allait faire une série tv, je me demande bien ce que ça va <br />donner ! J&#39;ai hâte d&#39;en savoir plus pour le coup *sors visiter l&#39;ensemble du blog*

    • MissMymoo says:

      Désolée de te décevoir mais ça me fait penser qu&#39;il faut que j&#39;actualise cet article : la série TV consacrée à La Sélection a définitivement été abandonnée… ;)<br />Bienvenue sur le blog en tout cas ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>