Anna Godbersen, Rebelles (The Luxe #1)

Anna Godbersen, Rebelles (The Luxe #1), éd. Albin Michel, 2008

(Titre original : The Luxe)

L’élite de la société New-Yorkaise se retrouve au coeur de Manhattan pour y lancer de nouveaux bals, marquant la fin de l’été 1899. L’occasion pour chacun d’étaler ses richesses, nouer des alliances, épier ses rivaux et cette nouvelle bourgeoisie montante qui semble vouloir éclipser les vieilles familles hollandaises historiquement implantées dans ce quartier huppé que l’on nommait avant New-Amsterdam. Au sein de  l’élite, la jeunesse dorée de New York paraît bien loin de tous les enjeux qui préoccupent leurs parents. Ce qui n’empêche pas les complots, secrets et trahisons, lorsque de plus grands desseins seront tracés pour eux. Quand Gossip Girl rencontre Downton Abbey…

En bref : Elisabeth et Diana Holland sont deux sœurs que tout oppose. Là où leur mère admire la grâce et la distinction qui fait une lady chez son aînée, Diana ne cherche qu’à se libérer des carcans de ce moule rigide et strict, qui ne semble porter crédit que sur les apparences et le « qu’en dira-t-on ».
Penelope Hayes rayonne en ce mois de septembre 1899. Sa famille a fait fortune et s’est enfin établie dans un sublime hôtel particulier sur la Cinquième Avenue, dont le bal qu’il abrite ce premier soir est le faire valoir. Toute la bonne société de la ville s’y presse pour être vue. Quel meilleur endroit pour s’afficher publiquement et officialiser sa relation tenue secrète jusque là avec le célibataire le plus convoité de ces dames, Henry Schoonmaker ? Malheureusement, l’enfant terrible de la famille Schoonmaker vient juste de quitter avec fracas sa prestigieuse université et c’en est trop pour son père, dont les ambitions politiques impliquent de sa famille une conduite irréprochable. Son fils doit se ranger, et la flamboyante et tumultueuse Penelope Hayes ne fait pas un bon parti, là où sa meilleure amie, Elisabeth Holland, dispose de toutes les qualités requises pour assagir son futur époux.
Le jour qui aurait du célébrer l’union d’Henry Schoonmaker et d’Elisabeth Holland se voit dramatiquement transformé en enterrement. La fiancée a mystérieusement disparu dans l’Hudson River, et jamais son corps ne fut retrouvé. Qu’a-t-il bien pu se passer qui entraîna ce funeste destin ? L’auteure nous fait revivre les quelques semaines ayant précédé la tragédie.
Mon avis : Une belle romance contrariée, des complots, des ego démesurés aux plans machiavéliques, tous les ingrédients sont rassemblés pour former le premier volet d’une saga retraçant les destins flamboyants de la haute société New-Yorkaise, mais également les liens qui la lient avec son personnel, dont l’ambition étouffée se laisse parfois pousser des ailes. C’est également ce dernier point qui a fait resurgir chez moi le souvenir de l’intrigue de la série télévisée Downton Abbey, dont la troisième saison (à venir en France) nous entraîne également dans le New York du début du XXe siècle.
Particularité du roman : Chaque chapitre est vu selon un personnage différent de l’histoire, ce qui nous permet de distinguer les divergences de perceptions d’un même événement, d’un protagoniste à l’autre.
Cette lecture est donc une agréable surprise dont on peine à refermer l’ouvrage. Il me tarde de lire la suite !
Ma note : 
Ma chronique vidéo pour cet ouvrage :

This entry was posted in Historique, Romance, Young-Adult and tagged , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Anna Godbersen, Rebelles (The Luxe #1)

  1. Anonymous says:

    Je l'ai lu moi aussi, et j'ai adoré!

  2. Tu m'as carrément donné envie de lire ce livre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>