R. Kirkman, Walking Dead

R. Kirkman, C. Adlard, T. Moore, Walking Dead (tomes 1 à 17), éd. Delcourt, 2008 à aujourd’hui.

Cette bande-dessinée retrace le destin bouleversé d’un groupe d’individus tentant de survivre à un nouvel ordre mondial : un mystérieux virus a transformé les vivants en zombies. Les morts-vivants affamés, ne recherche que de la chair fraîche à déchiqueter. Leur morsure est fatale, transformant le blessé à son tour. Les survivants parviendront-ils à rester en vie et à se reconstruire, au jour le jour ? Dans ce monde qu’ils ne reconnaissent plus, où tous leurs repères ont disparu, comment se réinventer une existence et, pire : se forger un avenir ?

En bref : Rick Grimes se réveille d’un long coma dans une chambre d’hôpital, enchaîné à des tubes et des perfusions. Seul. Arrachant les fils qui le retiennent aux diverses machines médicales, l’ancien flic abattu  lors d’une fusillade tente de se frayer un passage jusqu’au couloir, sans dessus dessous, également désert. Des râles étouffés lui parviennent d’un peu plus loin, derrière une porte. Ce qu’il découvre lui glace le sang. Des morts-vivants tentent de s’en prendre à lui. Les portes les retenant de progresser dans cette aile de l’hôpital ont été condamnées avec des chaînes. Que c’est-il donc passé durant sa longue période d’inconscience ?

La ville entière paraît déserte. De nombreux corps ont été disposés derrière le bâtiment, sous des draps.
Une pensée envahit Rick : retrouver sa femme, Lori, et son fils, Carl. Leur maison est également déserte. Des indices semblent indiquer que les réfugiés se sont rassemblés à Atlanta. Rick connaît désormais sa nouvelle destination.
Mon avis : Cette fantastique saga de bande-dessinée créée par Robert Kirkman a permis au grand public de renouer avec un genre depuis longtemps tombé en désuétude, au profit de la bit-lit et autre aventures paranormales. Les zombies retrouvent leur lettres de noblesse, mais servent avant tout un autre but : explorer les méandres de l’âme humaine, son instinct de survie, et sa capacité à survivre aux pires situations. Bien plus que les morts-vivants, la réelle menace est incarnée par les humains eux-mêmes. Alors que l’ordre établi n’est plus, que les gouvernements et les lois sont tombés, plus rien ne raccroche l’homme à la civilisation. Ses choix seront-ils les mêmes alors qu’il est question de survie et qu’il ne peut compter que sur lui-même pour se protéger ?
Une belle leçon de morale sur la part d’ombre qui existe en chacun d’entre nous. Cette histoire nous amène à nous questionner sur nos propres réactions si une situations pareille venait à se présenter.
La bande-dessinée est un tel succès encore à ce jour, qu’elle est désormais adaptée depuis 3 saisons en série  télévisée par la chaîne américaine AMC. Un véritable carton international, qui rempile pour une 4e année !Ma note :

 

Voici ma chronique sur le sujet en vidéo :

Bonne lecture et bon visionnage !
This entry was posted in 5 étoiles, B.D., Fantastique, Polar/Thriller and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to R. Kirkman, Walking Dead

  1. lilu says:

    je suis entrain de le lire^^

  2. Hortense says:

    Je suis les publications américaines dès leur sortie, il me semble que la BD rentre dans la catégorie &quot;comics&quot; je les achète au fur et à mesure, mais c&#39;est sur que la saga est passionnante et addictive, et très bien adaptée en série malgré quelques infidélités pas si désagréable que ça. <br />Je pense d&#39;ailleurs bientôt lire les roman de Kirkman sur le gouverneur. <br /><br />En

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>