Anne Perry, Le Spectacle de Noël (Petits Crimes de Noël #8)

Le-Spectacle-de-No-C3-ABlAnne Perry, Le Spectacle de Noël (Petits Crimes de Noël #8), éd. 10/18, novembre 2013

(Titre original : A Christmas Homecoming)

Coincés par une tempête de neige, une troupe de théâtre répète l’adaptation du roman Dracula de Bram Stocker sur les planches d’un théâtre privé, au sein d’une riche demeure perdue dans la campagne anglaise. Un mystérieux visiteur, surpris par le mauvais temps, fait irruption dans le manoir. Lorsqu’un crime rappelant la chasse aux vampires survient, le mystère s’épaissit de plus belle, à la limite du surnaturel.

En bref : Caroline accompagne son nouvel époux Joshua Fielding lorsqu’un riche investisseur propose à sa troupe de théâtre de jouer l’adaptation du roman de Bram Stocker, Dracula, en échange d’une subvention pour leur prochaine saison à Londres. Tous les acteurs se retrouvent donc dans un manoir de Whitby, petit village où le cercueil de Dracula se serait échoué. A quelques jours de Noël, ils se retrouvent très vite coincés par les éléments qui se déchaînent. Une seule occupation rythme leurs journées, les répétitions avant la grande représentation qui se jouera dans le théâtre familiale des Netheridge, devant tous leurs amis et voisins.

« Ils auraient besoin de lui en cette nouvelle année 1898. En l’absence de ce soutien, ils seraient dans l’incapacité de monter leur prochain spectacle. En échange, Joshua et les principaux acteurs de sa troupe allaient passer dix jours chez Netheridge et jouer la pièce que sa fille avait tirée du dernier roman de Bram Stoker,Dracula. Dans le livre, la tempête jetait le cercueil où reposait le vampire sur le rivage de Whitby. La pièce serait donnée le lendemain de Noël, devant une assistance composée d’amis et de voisins des Netheridge. » [p. 14]

Lorsqu’un mystérieux personnage sonne à la porte des Netheridge, coincé par la tempête de neige et demandant l’asile le temps que les éléments se calment, tous les protagonistes semblent perturbés par sa présence. D’autant que ce dernier s’avère particulièrement expert dans l’art du jeu théâtral et prolifique en matière de conseils sur l’adaptation de cette pièce ayant trait à Dracula et au mythe du vampire.

« Consciente qu’on l’observait, Eliza rougit et s’excusa en souriant.
– Pardon… Vous m’avez dit quelque chose ?
– Non, répondit Caroline. Et surtout ne vous excusez pas, je vous en prie. Vous vous êtes laissée happer ! Tout comme moi… C’est le plus beau compliment que l’on puisse faire à un acteur.
– Sans doute, dit Eliza, étonnée. Pendant un moment, j’ai eu l’impression d’y être. Croyez-vous qu’il existe des gens dans le genre de ce pauvre Renfield ?
Caroline frissonna.
– J’en ai bien peur ! En revanche, je suis sûre que les vrais vampires n’existent pas !
– Les vrais vampires ? Un tel art de la séduction est pourtant bien réel ! Des personnes qui s’entredévorent, qui vivent en se nourrissant des émotions des autres…
– Oui, d’ailleurs tout est là, convint Caroline. Nous ne ressentirions pas une telle frayeur si le danger n’était qu’imaginaire. Nous sursautons la première fois devant des ombres, et nous rions ensuite de notre bêtise en nous sentant stupides, mais bien contents que derrière tout cela il n’y ait rien ! Si on sait au fond de soi que le mal est bien réel, et peut-être pas seulement cette fois-là, ce qu’on ressent est alors complètement différent. » [p. 94-95]

Dans ce huis-clos oppressant, un meurtre aux accents vampiriques est commis, venant renforcer les craintes que l’oeuvre de Bram Stoker a fait planer sur chacun. La vérité triomphera-t-elle du mal ?

Mon avis : Un conte de Noël résolument original et à la frontière du surnaturel de part le thème prépondérant du récit, Dracula. L’auteure plonge son lecteur dans l’atmosphère si particulière, confinée et chargée en conflits d’ego entre acteurs.

Ce roman qui se lit très vite est parfait pour une lecture de Noël au coin du feu, bien emmitouflé sous une couverture. On se plait à mener l’enquête aux côtés de Caroline, là où tout le monde semble suspect.

Amateurs d’Agatha Christie, lancez-vous !

Ma note :

Fourstars1

This entry was posted in 4 étoiles, Historique, Polar/Thriller and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *