Marilou Aznar, L’Héritière (Lune Mauve #2)

Lune-Mauve-21Marilou Aznar, L’Héritière (Lune Mauve #2), éd. Casterman, avril 2013

Attention, si vous n’avez pas lu le tome précédent, veuillez vous reporter à sa chronique ici.

Séléné Savel est désormais l’Élue, la Messagère choisie par la déesse Ishtar afin de protéger et sauver Viridan du Fléau qui ravage sa population féminine. La jeune fille parviendra-t-elle à concilier son ancienne vie de lycéenne sur Terre, avec sa nouvelle mission mystique ? Les dangers s’annoncent nombreux sur son chemin, dans un monde comme dans l’autre…

En bref : Après sa disparition mystérieuse sur la falaise bretonne de son enfance, Séléné est laissée pour morte. Elle a cependant franchi un passage vers Viridan, le monde parallèle d’origine de sa mère Iris, décédée en lui transmettant la pierre de lune mauve, symbole qui la rattache désormais à la déesse Ishtar. Elle est la Messagère, celle qui agit au nom de la divinité, et doit faire face à un mal bien sombre.

Edon Emeralt s’est emparé frauduleusement du pouvoir sur Viridan. Adepte d’une secte maléfique, il a propagé un virus mortel, le Fléau, qui s’attaque à toutes les prêtresses d’Ishtar dans le but de brimer leurs pouvoirs. Mais ce virus a échappé à son contrôle et menace à présent toute la population. Les connaissances scientifiques des savants de Viridan sont certes développées, mais l’unique solution pour venir à bout de cette maladie est pour Séléné de retourner dans son monde, et trouver un remède grâce à la science moderne.

Mais les membres de la secte de Marduk, le dieu guerrier, ennemi d’Ishtar, ne se laisseront pas faire. Avides de pouvoir, ils iront jusqu’au bout afin de réduire à néant la domination de la déesse sur Viridan.

Mon avis : Un second tome encore plus entraînant que le premier. Nous sommes happés dans les aventures de Séléné, d’un monde à l’autre, au sein d’un univers et de croyances empreintes de mythologie mésopotamienne. Les parallèles aux anciennes civilisations que la Terre a vues se développer il y a des milliers d’années sont constants, et apportent au récit une vie et un attrait particulier.

La plume de Marilou Aznar est légère et poétique. Son récit nous transporte littéralement dans un nouveau monde, tout au long de ces 400 pages, que nous ne voyons pas se tourner.

Vivement le troisième tome !

Ma note :

Fourstars1

This entry was posted in 4 étoiles, Fantastique, Historique, Romance, Young-Adult and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>