Kiera Cass, The Guard (The Selection #2,5)

The-GuardKiera Cass, The Guard (The Selection #2,5), éd. Harper Teen Impulse, 4 février 2014

Nouvelle numérique uniquement disponible en Anglais et en Français sous le titre Le Garde.

Actualisation : Retrouvez égalementLa Sélection histoires secrètes les deux nouvelles Le Prince et Le Garde ainsi que d’autres bonus dans le recueil papier intitulé Histoires Secrètes et paru aux éditions Robert Laffont (Collection R) en mai 2014.

Kiera Cass nous offre une deuxième nouvelle numérique, après The Prince, nous suivons désormais un segment de la Sélection selon le point de vue d’Aspen Leger, l’ami d’enfance et ancien petit-ami d’America, enrôlé dans la garde royale.

En bref : Lors du bal d’Halloween, Marlee, l’une des candidates de la Sélection, désormais membre de l’Elite, est surprise en compagnie d’un garde royal. Leur liaison est rendue publique, et ils doivent désormais subir leur châtiment pour avoir enfreint la loi car la demoiselle est potentiellement promise au Prince Maxon. Alors que les deux jeunes gens sont fouettés publiquement, Aspen et America ne peuvent s’empêcher de craindre pour leur propre relation secrète.

« At the same time, I remembered the overwhelming sense of relief that I had never been caught the few times I had stolen. I imagined America must be feeling that way right now, wishing Marlee didn’t have to go through this, but so thankful it wasn’t us. » [Chap. 1]

[Traduction personnelle : En même temps, je me rappelais l’incroyable sensation de soulagement de ne pas avoir été pris sur le fait les rares fois où j’avais volé. J’imaginais qu’America devait ressentir la même chose à l’instant présent, ayant souhaité que Marlee n’ait pas à vivre tout ça, mais étant reconnaissante qu’il ne s’agisse pas de nous.] 

De par sa fonction au service du Roi, Aspen passe désormais du rang de Six à la caste des Deux. Etant un soldat au service de la famille royale, sa charge l’amène à assister au processus de la Sélection, plus proche que jamais d’America, mais croisant toutefois constamment les pas du Prince Maxon… et ce, sans jamais pouvoir défendre son amour pour elle. Bien qu’il remarque les agissements caractériels du Roi et les tentatives de rebellions de son fils contre son autorité, sa vision envers Maxon ne peut être totalement impartiale.

« But my love for America was bigger than everything else, and because Maxon stood between me and that love, I didn’t think there was anything he could say or do that would make me consider him a decent person. » [Chap. 6]

[Traduction personnelle : Mais mon amour pour America était plus grand que tout le reste, et parce que Maxon se tenait entre moi et mon amour, je ne pensais pas que quoi que ce soit qu’il puisse dire ou faire me ferait le considérer comme une personne décente.]

Toutefois, il parvient à entrevoir une personnalité bien différente des apparences qu’elle laisse entrevoir lors de ses apparitions publiques : le Roi s’avère bien plus machiavélique envers ses sujets et sa gestion du royaume… Que tente-t-il de cacher ? Le processus de la Sélection lui-même semble faussé, le Roi paraissant avoir des préférences pour certaines candidates, et rejeter d’amblé d’autres demoiselles… Quel rôle joue-t-il réellement dans les choix de son fils ?

« I wanted America as far away from Maxon’s hands as possible. But the way King Clarkson talked about the Selection made me think there was something more there, maybe something dark. Could America fall victim to one of his whims? And if America was a « throwaway », was she here by design? Brought specifically to be dismissed? If so, was there one girl who was expressly meant to be chosen? Was she still here? » [Chap. 3]

[Traduction personnelle : Je voulais America aussi loin que possible des mains de Maxon. Mais la façon dont le Roi Clarkson parlait de la Sélection me faisait songer qu’il y avait quelque chose de plus là-dessous, peut-être une sombre affaire. America pouvait-elle être la victime d’un de ses caprices ? Et si America était une « pièce jetable », était-elle là exprès ? Sélectionnée spécialement pour être éliminée ? Si c’était le cas, y avait-il une fille qui était expressément désignée afin d’être choisie ? Etait-elle encore là ?]

Mon avis : Une seconde nouvelle numérique d’environ 70 pages, qui se lit rapidement et dans un Anglais facile d’usage (pour les plus impatients, la traduction française n’ayant pas encore été annoncée).

Kiera Cass nous fait découvrir les événements vécus dans le tome 2 de la Sélection, l’Elite, selon le point de vue du garde Aspen Leger. On découvre tous ses sentiments encore très forts envers America, mais cela était déjà fortement induit dans l’Elite. Il est également fait mention du « double jeu » auquel se prête le Roi, manigançant on ne sait quel sombre projet pour influer sur le processus de la Sélection, mais également dans sa façon de gouverner ses provinces et de contrer les rebelles.

The Guard étant une nouvelle très plaisante à lire, on n’en apprend malheureusement pas plus que ce que l’on sait déjà sur tous ces sujets. De ce point de vue, la précédente nouvelle, The Prince (Le Prince en VF) avait été plus intéressante, nous faisant découvrir la face cachée du Roi, l’emprise malsaine qu’il exerçait sur son fils et la révolte profonde que ce dernier éprouvait envers lui.

Bonne nouvelle, le prix de cette nouvelle numérique a été revu à la baisse en comparaison avec celle de The Prince à sa sortie : 1.99$ contre près de 7$ pour la précédente !

Deux jours après sa sortie, The Guard se classe déjà n°1 des ventes sur Amazon !

Ma note :

Fourstars1

This entry was posted in 4 étoiles, Romance, Young-Adult and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>