Alice Scarling, Lacrimosa (Requiem pour Sascha #1)

Alice Scarling, Lacrimosa (Requiem pour Sascha #1), éd. Milady, 23 mai 2014

Sascha est une jeune femme assez solitaire, membre d’un groupe de rock, jusque là rien de très original… sauf que Sascha a un don. Celui de posséder le corps de n’importe quelle personne avec qui elle entre en contact physique. Cet atout lui est bien pratique pour dépouiller d’innocentes proies dans des bars, afin de se faire « un petit peu d’argent de poche » facilement gagné… mais également éliminer les vampires qui infestent Paris. Jusqu’au jour où une improbable rencontre va changer sa vie.

En bref : Sascha n’était qu’un bébé lorsqu’elle fut abandonnée par sa mère sur le pas de la porte d’un couvent de sœurs. Élevée par ces dernières, elle dut fuir précipitamment le jour où un groupe de vampires mit à feu et à sang le couvent, tuant toutes les sœurs sur son passage.
Depuis, Sascha vit de façon très solitaire, son seul passe-temps étant de chanter dans un groupe de rock amateur qui se produit dans divers bars parisiens.
Mais Sascha cache aux yeux de tous un sombre secret : elle détient le pouvoir de posséder n’importe quel être humain ou créature par simple contact de la peau. Ce don lui est bien pratique pour survivre au quotidien, dépouillant fréquemment les hommes assez crédules pour tomber dans ses filets. La possession est également un atout de taille lorsqu’il s’agit de servir sa vengeance personnelle contre les vampires qui ont massacré la seule famille qu’elle n’ait jamais eue, les sœurs du couvent dans lequel elle avait grandit. Sascha mène donc en parallèle une vendetta contre cette engeance maléfique…
Un soir qu’elle traque une nouvelle fois des vampires dans un bar gothique, elle fait la rencontre de Raphaël, une créature majestueuse et énigmatique qui semble curieusement immunisée contre ses pouvoirs de possession. Raphaël et elle ont un ennemi commun, les vampires, et plus particulièrement leur chef… Lazarus.
S’engage donc une coopération hors du commun entre ces deux êtres, qui apprennent petit à petit à mieux se connaître, même si de nombreuses zones d’ombre entourent la personnalité de Raphaël : qui est-il vraiment et pourquoi les pouvoirs de Sascha n’ont aucun effet sur lui ? Parviendra-t-elle à mener à bien sa mission, sans se laisser distraire par l’aura mystique qui semble se dégager de son improbable compagnon d’armes ?…

« -… on est deux contre un maintenant.
[…] Un ange passe pendant que je réfléchis à ce qu’il vient de dire. Faire équipe avec ce fou furieux ne se situe pas vraiment en haut de ma liste de priorités. Cela dit, je crois que je n’ai pas tellement le choix. Si je veux venger Irina et les sœurs, je dois m’attaquer à ce Lazarus et de toute évidence, je ne suis pas de taille toute seule. » [p. 75]

Mon avis : Lacrimosa est le premier tome de la trilogie Requiem pour Sascha, dont les deux autres volumes paraîtront tous avant la fin de l’année 2014. Un point très positif pour le lecteur qui n’aura donc pas à s’arracher les cheveux en attendant de connaître la suite des aventures de Sascha.
Car il s’agit bien d’une pépite que je vous présente ici. Alice Scarling, jeune auteure française, dépoussière la Bit-Lit et souffle un vent de fraîcheur sur ce genre, qui revient aux fondamentaux, tout en y ajoutant une touche d’originalité bien appréciée.
La chasseuse de vampires inspirée de la très célèbre Buffy (la génération des adolescents des années 90 y retrouvera ses classiques) a du caractère, sait ce qu’elle veut et n’a pas peur de le crier haut et fort.
Clin d’œil à cette série TV, mais qui fait également écho à une autre saga d’Urban Fantasy que j’apprécie énormément, Charley Davidson de Darynda Jones (également publiée aux éditions Milady) : l’humour décalé est également omniprésent tout au long de Lacrimosa. Si vous avez aimé les tribulations maladroites de Charley dans Première Tombe sur la droite et tous les tomes qui suivent, vous vous régalerez des petites réflexions bien placées lancées par Sascha à des moments totalement improbables de l’action !

« La porte se referme avec un grincement et un déclic sinistres. Je grimace intérieurement : me voilà coincée et séparée de mon unique allié, un vampire plus qu’hostile, dans un mausolée. Ça pourrait être pire. Je pourrais avoir mes règles. » [p. 115]

Vous l’aurez compris, je ne peux que vous conseiller de vous lancer dans cette saga de Bit-Lit française, vous ne serez certainement pas déçus.
Je pourrais également ajouter que Requiem pour Sascha se veut résolument sexy : la jeune femme n’est pas tout à fait insensible aux charmes de son partenaire de chasse, les attributs de Raphaël ne pouvant résolument laisser quiconque, parmi la gente féminine, indifférent (les fans d’Eric Northman dans la saga La Communauté du Sud de Charlaine Harris, et son adaptation TV « True Blood », trouveront le personnage tout à fait à leur goût !).
J’ai personnellement hâte de découvrir la suite des aventures de Sascha et Raphaël, qui devrait sortir aux alentours du mois d’août 2014 si j’ai bien compris ce que l’auteure m’en a dit.
Ma note pour ce livre (entre 1 et 5 étoiles) : 
J’ai pu rencontrer Alice Scarling, l’auteure de la saga Requiem pour Sascha, lors de la soirée de lancement de Lacrimosa qui eut lieu le 20 mai 2014 au bar rock « Les Furieux » (un endroit bien sympathique par ailleurs, qui aurait inspiré un des lieux que fréquente Sascha dans le livre). L’occasion pour moi de parler un peu de son roman avec l’auteure et de découvrir une très gentille personne, très accueillante et qui me fait encore plus apprécier son oeuvre et son talent.
Vous pouvez d’ailleurs en apprendre un peu plus sur Alice Scarling dans cette interview.
Si vous souhaitez découvrir l’univers de Sascha, vous pouvez également lire les premiers chapitres de Lacrimosa en ligne en suivant ce lien.
Je remercie également l’auteure et les éditions Milady pour m’avoir fait parvenir un exemplaire dédicacé de Lacrimosa !
This entry was posted in 4 étoiles, Fantastique, Humour, Romance and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Alice Scarling, Lacrimosa (Requiem pour Sascha #1)

  1. Ah ca se voit que tu as apprécié^^ Cela dit, je n'irai pas jusqu'à le comparer à l'humour de Charley qui est vraiment parfait 🙂 Sasha est sympa, detourne les choses graves avec humour mais je les trouve moins fortes que les reflexions de la meilleure faucheuse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *