Beth Revis, Au-delà des étoiles (Across the Universe #1)

Beth Revis, Au-delà des étoiles (Across the Universe #1), éd. Pocket Jeunesse, septembre 2014

(Titre original : Across The Universe)

Amy et sa famille sont cryogénisés afin de prendre place dans un vaisseau spatial qui quittera la Terre pour un voyage de plusieurs centaines d’années afin de coloniser une nouvelle planète. Mais alors que le Godspeed est toujours en vol, Amy est réveillée, trop tôt. Pour quelle raison et par qui ? A-t-on tenté de la tuer ?

En bref : Amy et ses parents, des scientifiques et militaires de première importance, sont cryogénisés pour faire partie de la mission de colonisation d’une nouvelle planète. Leurs corps, ainsi que ceux de centaines d’autres, sont stockés dans des caissons réfrigérés et embarqués à bord du Godspeed, le vaisseau spatial qui les acheminera à destination, et dont le voyage doit durer 300 ans. Mais 250 ans plus tard, Amy est débranchée. On a tenté de la tuer. Elder, le futur Doyen (grand chef) du vaisseau, découvre son corps in-extremis et parvient à la sauver. C’est un choc pour les deux protagonistes. Amy est une jeune fille rousse, à la peau claire. Elder n’a connu qu’un seul type physique au sein du vaisseau, depuis des centaines d’années : une peau mate, des yeux et des cheveux bruns. La vie au sein du Godspeed est également très singulière. Les gens semblent… éteints. Tels des robots, leurs émotions sont réduites aux simples besoins primaires. Le vaisseau semble être régi telle une tyrannie orchestrée par Eldest, le Doyen de Godspeed, dont Elder prendra la succession à la prochaine génération.

« – La mutinerie, Elder. Plus que toute erreur humaine ou défaillance technique, la plus grande menace qui pèse sur ce vaisseau, c’est la mutinerie. C’est pour cela qu’après l’Epidemie le système des Doyens a été créé : un individu, né avant ceux qu’il doit encadrer, et qui assume le rôle du commandant, du patriarche. Chaque génération a un Doyen. Un jour, tu seras Doyen. Ce chef charismatique qui empêche la discorde et qui protège chacun des passagers, ce sera toi. » [p. 41]

Lorsque de nouveaux corps cryogénisés sont débranchés et laissés pour mort, il semble clairement qu’un tueur en série sévisse au sein du vaisseau. Mais pourquoi ? Quels sont les liens entre toutes ses victimes ? Tout dans le fonctionnement du vaisseau et parmi ses habitants, semble étrange et suspect aux yeux d’Amy, qui craint plus que tout que ses parents ne soient les prochains visés.
Mon avis : Au-delà des étoiles est le premier tome de la trilogie Across the Universe. Beth Revis imagine la Terre dans un futur proche, où les conditions de vie pour l’humanité seraient devenues trop rudes, ce qui aurait poussé les scientifiques à conduire une mission spatiale de grande envergure afin de coloniser une nouvelle planète similaire à la nôtre. L’auteur tente de se figurer ce que seraient nos descendants dans plusieurs centaines d’années, s’ils avaient été enfermés au sein d’un vaisseau spatial, avaient vécu, s’étaient reproduits et y étaient morts, et ainsi de suite. Quelles sont les conséquences d’un huis clos prolongé pour un échantillon de population à grande ampleur et sur le long terme ? Comment éliminer les « facteurs de discorde » afin de préserver le but ultime de la mission : débarquer sur la nouvelle planète et décongeler les scientifiques et les membres de l’armée afin d’assurer le bon établissement de la nouvelle base ?
Au-delà des étoiles pose des questions morales et pratiques. Certaines solutions extrêmes n’ont-elles pas un fondement logique ? Qu’est ce qui pourrait justifier de supprimer les droits élémentaires d’un être humain, à savoir celui de penser par lui-même, même, en invoquant le bien de tous ?
Ce premier tome est assez prenant, des les premières pages. L’alternance des chapitres, écrits du point de vue des deux personnages principaux, Amy et Elder, nous permet de mieux comprendre l’opinion et les interrogations de chacun : la Terrienne qui découvre le nouveau fonctionnement de cette société en vase clos, et le futur leader, n’ayant connu que le vaisseau et tentant de mieux comprendre ses origines et le passé des Terriens.

« – Il n’aime pas le désordre, dis-je à Amy. Il n’aime pas ce qui est différent. D’après lui, la différence est le premier facteur de discorde.
– Un vrai petit Hitler, celui-là, marmonne-t-elle.
Que veut-elle dire ? Eldest m’a toujours affirmé que Hitler était un chef éclairé, un meneur d’hommes avisé et sage. Peut-être que c’est ce qu’elle veut dire ? Que le Doyen est un bon chef, comme Hitler ? Sa tournure de phrase est simplement originale – encore une chose qui nous distingue. » [p. 185] 

Nous pourrions rattacher Au-delà des étoiles au simple genre de science-fiction, mais ce roman est bien plus que cela. C’est une interrogation sur les valeurs de notre société et de ce qu’elle pourrait devenir, mais également un très bon thriller en huis clos, dans le cadre d’un vaisseau spatial, ce qui le rend encore plus unique en son genre.
Si vous avez également lu Au-delà des étoiles et que vous souhaitez en discuter, j’organise un LiveShow le premier week-end de décembre, ne le manquez pas ! Inscrivez-vous sur Mon Petit Club de Lecture pour être tenu informé de la date et de l’horaire exacts.
Ma note pour ce livre :
Ce livre m’a été envoyé dans le cadre de mon partenariat avec les éditions Pocket Jeunesse, que je remercie encore.
This entry was posted in 4 étoiles, Fantastique, Romance, Young-Adult and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Beth Revis, Au-delà des étoiles (Across the Universe #1)

  1. Marina says:

    Je ne lis jamais de romans SF ou proche du genre mais a l'occasion pour quoi pas.

  2. J'ai très envie de le lire !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *