Silène Edgar & Paul Beorn, 14-14

Silène Edgar & Paul Beorn, 14-14, éd. Castelmore, avril 2014

Adrien et Hadrien vivent à Laon, en Picardie, mais un siècle les sépare. Lorsqu’une mystérieuse boîte aux lettres fait son apparition près de chez l’un et l’autre, s’entame une correspondance basée sur un quiproquo, mais qui va vite réunir deux amis qui s’ignorent, et que rien ne destinait à rapprocher. Mais la Première Guerre Mondiale imminente pour Hadrien, menace directement celui-ci et ses proches.

En bref : Adrien est un jeune adolescent de 2014 vivant à Laon avec sa mère et sa petite sœur. Comme beaucoup de jeunes de son âge, il connait des peines de cœur et ne trouve aucune oreille attentive à ses malheurs.
Hadrien vit lui en 1914. Seul garçon de sa famille, il aide son père à la ferme de son petit village de Corbeny, près de Laon. Les villageois survivent comme ils peuvent dans des conditions de vie bien rudes en comparaison avec la modernité et le confort auxquels sont habitués Adrien et ses amis en 2014.

« Dans la bassine d’eau très froide, le garçon fait une toilette de chat avec un peu de savoir noir. Il a entendu dire que dans les maisons des riches de la ville l’eau arrivait toute seule dans les tuyaux, c’est peut-être le cas chez Adrien ? En tout cas, ici, à Corbeny, il faut la tirer du puits. » [p. 94]

Début janvier, une mystérieuse boîte aux lettres fait son apparition non loin des maisons des deux jeunes garçons. Sur un quiproquo, Adrien et Hadrien vont s’échanger leurs meilleurs vœux, chacun pensant s’adresser à un lointain cousin. Mais leurs lettres vont faire bien plus que parcourir des kilomètres. Elles vont voyager dans le temps, et leur permettre d’apprendre à mieux se connaître, trouvant enfin un confident à leurs questionnements, leurs doutes et leurs malheurs.

« Dire qu’Hadrien habite à Corbeny, un village tout près de chez lui ! Leurs univers sont tellement différents… Il a une impression bizarre, comme si son cousin était à l’autre bout du monde au lieu d’être à vingt kilomètres. » [p. 82]

Leurs discussions leurs permettent d’aborder leurs problèmes sous un angle différent, en se demandant ce que l’autre ferait à leur place.
Mais une autre menace arrive à grand pas, celle du déclenchement de la Grande Guerre en août 1914. Adrien craint que son ami Hadrien et ses proches ne soient en danger. Il se documente et découvre que le village de ce dernier sera directement touché par les conflits. S’engage alors une véritable course contre la montre pour parvenir à convaincre Hadrien, puis son entourage, de partir se mettre à l’abris, avant qu’il ne soit trop tard.
Mon avis : 14-14 est un roman écrit à quatre mains par Silène Edgar et Paul Beorn, commémorant le centenaire du début de la Première Guerre Mondiale.
Initialement destiné à un public jeunesse, ce livre très intéressant peut malgré tout être lu par tous, quel que soit son âge. Fortement documenté, le lecteur en apprend énormément sur les conditions de vie quotidienne dans une famille modeste de 1914, mais également sur l’arrivée de la guerre, l’enchaînement rapide des événements politiques et les conséquences tragiques pour la population. De nombreux chapitres sont notamment illustrés de fac-similés de documents d’époque (portraits, extraits de journaux, documents officiels…).
14-14 a remporté le prix Gulli du roman 2014, et de nombreux documents pédagogiques sont proposés sur le site de l’éditeur Castelmore, à destination des enseignants souhaitant étudier ce roman avec leurs élèves en classe, où il leur sera possible de plus approfondir le sujet grâce à leurs manuels scolaires. Un bon pied à l’étrier pour un public souvent rebuté par l’Histoire en général, et qui la rend ainsi plus humaine, et par le rapprochement des deux époques, plus réaliste encore.
Ma note pour ce livre (entre 1 et 5 étoiles) :
This entry was posted in 5 étoiles, Fantastique, Historique, Young-Adult and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Silène Edgar & Paul Beorn, 14-14

  1. fandebouquins says:

    Je trouve ce livre très intéressant et il change beaucoup des autres livres avec ce fameux siècle d’écart.
    J’ai hâte de l’acheter et de lire… Au passage, super chronique !

  2. Creezzy says:

    Je me laisserai bien tenter par ce livre, même si ça peut paraître un peu fantastique (l'échange entre deux époques), je me dis que ça doit être hyper intéressant à lire et à faire lire aux plus jeunes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *