Ivan Calbérac, Venise n’est pas en Italie

Venise n'est pas en ItalieIvan Calbérac, Venise n’est pas en Italie, éd. Flammarion, mars 2015

Un road trip à la française, entre Montargis et Venise. Une course contre la montre pour Félix qui est invité par sa meilleure amie, musicienne, qui doit donner un concert de jeune musicien à la Felice.

En bref : Emile a quinze ans, il va vivre en quelques semaines des instants tellement intenses pour un ado, qui découvre les premiers battements de son cœur. L’idée de départ, pour lui, c’est de prendre le train, pour aller retrouver son amie Pauline, violoniste, qui doit donner un concert sous la direction de son père, le chef d’orchestre de cette formation de jeunes musiciens, dans le célèbre opéra La Fenice de Venise. De fil en aiguille, toute sa famille, va se retrouver sur l’autoroute, même des étrangers à la famille, en voiture avec une caravane en remorque.

« J’ai aussitôt été saisi d’une irrépressible envie de pleurer, parce que y avait une générosité en eux grande comme l’océan Atlantique, et toute la beauté de leur cœur étincelait devant moi, à cet instant précis, ils me donnaient tout, une fois de plus, tout ce qu’ils avaient , ils me l’auraient offert, c’était ça la vérité quitte à se priver, ils faisaient passer mon confort avant le leur, et le plus incroyable, c’est qu’ils n’hésitaient pas une seconde. Bien sûr, je me suis retenu, c’est comme ça qu’on devient un homme, en dissimulant tout, et quand on joue à cache-cache, petit, c’est de l’entraînement pour plus tard. » [p. 83]

Mon avis : Venise n’est pas en Italie est une aventure racontée dans un journal intime par Emile. Toutes les sensations éprouvées par un ado, au cours de ce voyage initiatique, fait de lutte interne contre sa situation personnelle, qu’il n’ose pas avouer autour de lui, qu’il pense unique, alors que petit à petit il se rend compte que chez les autres dont la façade semble lisse, il y a des fissures également. Sa petite amie, lui envie même sa famille, impensable !
Un charmant livre pour les fins de semaines prolongée, racontant la vie de famille, même si cette famille lui semble un peu « loufoque », son héros ne voudrait pas en changer, et il les aime tous !

Ma note :

Threestars1

Cet ouvrage m’a été envoyé par DBTH Agency, que je remercie pour ce partenariat.

This entry was posted in 3 étoiles, Contemporain and tagged , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Ivan Calbérac, Venise n’est pas en Italie

  1. Nicolas says:

    Une excellente lecture. j’ai beaucoup apprécié ce roman frais, drôle, intelligent et facile à lire, tout en étant émouvant. Il en faudrait plus des comme àa!

  2. Mouny says:

    Bonjour, je suis votre chaîne depuis quelques mois et je vous trouve géniale.
    J’ai beaucoup aimé ce que vous aviez fait il y quelques temps sur les romans historiques (j’ai lu le lecteur de cadavres j’ai adoré ) mais de manière générale, je trouve que ce que vous faite est très très bien. J’habite à l’île de la reunion et malheureusement il faut parfois attendre certains des livres présenté bien quelques mois…., (sinon commander sur Amazon mais en ce qui me concerne les livres sont arrivés trop souvent abîmé donc j’ai arrêté).
    J’espère cependant que l’infini +1 nous arrivera bientôt j’en ai entendu parlé et ça donne envie. J’ai vu que vous parliez de horrostor en ce qui me concerne au delà du format original, je ne n’ai pas plus apprécié que cela cette lecture. En revanche sur le thème des magasins IKEÀ j’ai beaucoup plus aimé « l’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé ds une armoire IKEA » (drôle et émouvant à la fois) , mais il est vrai qu’on est pas sur le même registre.
    J’ai une petite question si ça ne vous dérange pas, comme vous avez des partenariats avec beaucoup de maisons d’éditions je cherche à savoir quand va sortir le dernier tome de Becca Fitzpatrick auteur de hush, crescendo,silence, au édition PKJ j’ai vraiment beaucoup aimé cette série et j’ai hâte de connaître la fin dans ce format, si jamais vous avez une info merci. Je vous souhaite une bonne journée et comme on dit en créole « na r’trouve » ( à bientôt ).

    • Myriam says:

      Bonjour, merci pour ce gentil commentaire 🙂
      Je me suis renseignée auprès de PKJ et j’ai malheureusement une mauvaise nouvelle… il semblerait qu’il n’y ait pas de suite à la série Hush Hush en version poche. Il faudra donc se contenter du grand format publié chez MSK (éditions JC Lattès/Le Masque). J’espère que cela répond à votre question, même si ce n’est pas la solution attendue. Bonnes lectures tout de même 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *