L’Eveil (Le Retour de l’Oiseau-Tonnerre) d’Anne Robillard

Le Retour de l'Oiseau-Tonnerre 1Anne Robillard, L’Eveil (Le Retour de l’Oiseau-Tonnerre #1), éd. Michel Lafon Jeunesse, octobre 2015

Un quarantenaire canadien est victime de visions répétées. Il découvre que son âme est millénaire, et qu’elle a vécu de nombreuses vies antérieures.

En bref : Logan McEwan est un homme divorcé, père d’une adolescente, qui vit seul au Canada. Depuis peu, il fait l’expérience de pertes de connaissances et de visions très étranges. Il semble s’incarner dans la peau de personnages du passé et revivre des événements qui lui sont étrangers. Son meilleur ami lui conseille de prendre contact avec Rain, une médium qui lui apprend que ce sont des réminiscences de ses vies antérieures. Elle l’incite à opérer un travail sur lui-même afin de mieux revivre ses différentes incarnations, et mieux comprendre pourquoi elles se manifestent à lui. Peu à peu, alors qu’il prend conscience que son âme a tour à tour connu la civilisation perdue de l’Atlantide, l’Egypte ancienne, la Mésopotamie et bien d’autres, Logan comprend qu’il pourrait bien jouer un rôle de premier ordre dans le sort réservé à l’humanité, qui détruit peu à peu la planète et met en péril la vie sur Terre.

« – Pourquoi ces êtres s’intéressent-ils à nous ?
– Parce que tout est relié, dans l’univers. En mettant notre planète en danger, nous mettons tout le reste de la galaxie en péril. Les êtres de lumière ont une vision plus étendue que les hommes. Ils voient l’avenir, le présent et le passé et ils ne désirent pas que nous nous autodétruisions.
– David ne m’en a pas parlé, enfin pas encore. Il a plutôt fait allusion à une mission que je suis censé accomplir, mais il ne m’a pas dit de quoi il s’agissait. » (p. 44)

Mon avis : J’attendais beaucoup de ce roman, peut-être même un peu trop. Etat égyptologue de formation, je me faisais une joie de lire un nouveau roman dont une partie traitait de l’Egypte ancienne. Malheureusement, ce premier tome de la série Le Retour de l’oiseau-tonnerre aborde le sujet de façon trop légère et Anne Robillard ne semble pas s’être beaucoup documenté sur le sujet avant d’écrire (je ne parlerais pas des autres civilisations car, bien que les ayant également étudié, je n’en suis pas spécialiste). Les erreurs de vocabulaire et quand à l’exactitude historique sont légion (on ne parle pas de pirogue sur le Nil, mais de barque en roseau à la rigueur ; les pyramides n’ont pas encore été bâties à l’époque où l’histoire se passe ; un simple Egyptien n’a pas le droit de pénétrer plus loin que la cour d’un temple, encore moins de se recueillir devant la statue d’un dieu, etc.).
Concernant l’écriture, j’ai également déploré des tournures beaucoup trop « québécoises » avec une forte tendance à traduire tous les possibles anglicismes, qui ne sont pas d’usage en France. Cela sonne très étrangement à nos oreilles de l’autre côté de l’Atlantique.

« Elle vit aussi le magazine Nouvel Âge et leva un regard interrogateur à son père. » (p. 27)
= On parle plus couramment du mouvement New Age.

« Rain le félicita pour ses choix et fit jouer la musique à la harpe dans son système de son. » (p. 35)
= sa chaîne hi-fi ?

Les interactions entre les personnages sont également très étranges. Ils sont adultes (la quarantaine) mais se comportent parfois comme des enfants, même entre eux. Ils ne se connaissent que très peu et pourtant commencent à échanger comme s’ils étaient de jeunes adolescents qui ont grandit ensemble. C’est très peu crédible.
Je n’ai donc malheureusement pas du tout accroché à ce premier tome de la série Le Retour de l’oiseau-tonnerre. Je pensais découvrir Anne Robillard, dont j’entends beaucoup de bien avec sa série best-seller Les Chevaliers d’Emeraude. Toutefois, ce ne fut pas une bonne expérience de lecture pour ma part.

Ma note :

Twostars

Merci aux éditions Michel Lafon de m’avoir permis de lire ce roman.

This entry was posted in 2 étoiles, Fantastique, Young-Adult and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>