Tu Tueras le Père, de Sandrone Dazieri

Tu tueras le pèreSandrone Dazieri, Tu Tueras le Père, éd. Robert Laffont (coll. La Bête Noire), octobre 2015

(Titre original : Uccidi Il Padre)

Un enfant est porté disparu, sa mère est retrouvée morte égorgée. Alors que la police semble perdue dans son enquête, une flic en congé suite à un accident de travail traumatisant, et un consultant lui-même ancien enfant enlevé, mènent l’enquête dans une affaire qui pourrait faire ressurgir de vieux démons.

En bref : Un homme se réveille après une sieste dans un parc. Il avait emmené sa famille pique-niquer, mais lorsqu’il rouvre les yeux, son garçon et sa femme ont disparu. Pris de panique, il arrête des policiers sur la route toute proche. Les recherches se mettent en place, et l’on découvre le corps de la femme non loin, égorgée, mais aucune trace de l’enfant. La police place le père en garde à vue, mais un vieux commissaire est persuadé qu’ils font fausse route. Il appelle son ancienne collaboratrice, Colomba Caselli, en arrêt maladie suite à un fort traumatisme lors d’une précédente affaire. Il souhaite qu’elle mène l’enquête afin de décrédibiliser les officiers et le procureur sur le coup. Cette dernière accepte bon gré mal gré, et toujours sur les conseils de son aîné, contacte un consultant indépendant qui semble particulièrement approprié pour l’aider dans cette enquête. Dante Torre est une âme brisée. Son enfance a été détruite par le Père, un bourreau qui enlevait de jeunes garçons et les retenait prisonniers dans des silos à grain dans la campagne, leur faisant subir des sévices corporels et psychologiques terribles dans le but de les reconditionner à sa guise. Dante était parvenu à s’échapper miraculeusement, mais on n’avait jamais retrouvé le Père. La police avait conclu à un suicide, mais Dante n’y avait jamais cru, se sentant depuis toutes ces années épié de façon inexplicable. Arrivés sur les lieux du crime, Dante est pris d’un affreux doute. Il explique à Colomba que l’affaire dans laquelle il avait été une victime pourrait bien ne pas être enterrée, car les faits dans la disparition de ce petit garçon sont très similaires à son propre enlèvement. Le Père pourrait bien être encore en vie, et continuer à torturer des enfants.

Mon avis : Cela faisait bien longtemps que je n’avais plus lu de thriller contemporain, et quel bien cela m’a fait de retrouver ce genre avec ce roman de Sandrone Dazieri ! Tu Tueras le Père nous plonge dans l’Italie moderne, au coeur d’une affaire dont les rebondissements sont légion, les personnages sont tous plus torturés les uns que les autres, et les retournements de situation ne nous laissent aucun répit. Restez sur vos gardes, Tu Tueras le Père ne vous laissera pas souffler. Personne n’est à l’abri. Tout est possible dans l’imagination débordante de Sandrone Dazieri. Vous vous surprendrez même à crier de frustration et de désespoir face à ce que l’auteur réserve à ses protagonistes.
Tu Tueras le Père est un petit bijou de thriller contemporain, une perle à l’italienne, qui inaugure en grande pompe La Bête Noire, la nouvelle collection de polars et thrillers des éditions Robert Laffont.
Et que dire de la conclusion de ce roman, mis à part que ce n’en est pas tout à fait une… Impossible d’être tout à fait rassasié à la lecture des toutes dernières phrases. Il nous faut la suite !

Ma note :

FiveStars1

Merci aux éditions Robert Laffont et à la collection La Bête Noire pour m’avoir permis de lire ce roman.

This entry was posted in 5 étoiles, Polar/Thriller and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to Tu Tueras le Père, de Sandrone Dazieri

  1. J’ai adoré également, mais genre vraiment !

  2. Chess says:

    Un excellent thriller, j’ai hâte de lire son prochain !

  3. Laurence says:

    Merci pour cette chronique. J’avais envie de lire ce livre, mais à te lire… j’ai encore plus envie de le rajouter sur ma PAL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>