Les Chiens d’Allan Stratton

Les ChiensAllan Stratton, Les Chiens, éd. Milan, 21 octobre 2015

(Titre original : The Dogs)

Cameron et sa mère doivent sans cesse fuir un père et un ex-mari violent qui les poursuit. Ils s’installent dans une ferme au milieu de nulle part, mais la bâtisse semble cacher de nombreux secrets et un sombre passé.

En bref : Le jeune Cameron vit avec sa mère comme coupé du monde et sans arrêt dans la peur depuis qu’ils ont fuit son père, un homme violent, qui menaçait leur sûreté. Ils déménagent sans cesse dès que la maman de Cameron a des doutes et pense que son ex-mari les a retrouvés. Pour la énième fois, ils font leurs bagages, au grand désespoir de Cameron qui en a déjà assez de cette vie asociale, surtout pour un jeune collégien. Ils emménagent dans une ferme au beau milieu de nulle-part. La bâtisse est entretenue par le fermier d’à côté, mais très vite, Cameron à la sensation que quelque chose cloche ici.
Au collège du coin où il est inscrit, certains élèves qui aiment terroriser les autres se moquent de lui et font référence à « des chiens » qu’il aurait sûrement entendu la nuit. Cameron souhaite en savoir plus, et commence à mener l’enquête. Petit à petit, il découvre que la ferme où il loge avec sa mère était précédemment occupée par une famille qui avait également ses problèmes de violence quotidienne. Cameron fouille dans les décombres du sous-sol, trouve des affaires ayant appartenu à Jacky, le jeune garçon du couple qui habitait la ferme dans les années 60. Cette histoire l’obsède de plus en plus… jusqu’à ce qu’il entende une voix.

Mon avis : Les Chiens est un excellent thriller psychologique jeunesse, aux frontières du surnaturel. Allan Statton réussit un véritable tour de force pour nous captiver dès les premières pages, et nous mener en bateau tout le long de ce récit, dont la tension ne retombe à aucun moment. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un aussi bon roman dans ce style pour la jeunesse.
Par ailleurs, Allan Stratton met en parallèle, de façon habile, deux enquêtes d’une cinquantaine d’années d’écart, en tissant des liens puissants entre les deux histoires, qui se ressemblent, s’entrecroisent et se rejoignent pour le dénouement du récit, sans jamais perdre le lecteur. Le destin de Cameron se reflète dans celui du Jacky, et entraine chez lui non seulement des questionnements sur ce qui lui est réellement arrivé, mais sur sa propre existence, sa relation compliquée avec son père et sa mère. L’auteur insinue le doute chez son personnage principal, ce qui nous fait également tout remettre en question.
A noter dans Les Chiens, l’importance de la question primordiale dans le roman : celle des relations abusives et violentes au sein d’un couple, mais aussi et surtout d’un parent envers un enfant. Alors que l’on parle beaucoup, et à juste titre, des violences faites aux femmes dans le cadre de la sphère conjugale, il est fondamental de mettre en lumière la place de l’enfant au sein de cette horrible situation, tant comme témoin que comme victime. Les Chiens illustre de façon brillante l’impact qu’une telle tragédie peut avoir sur un enfant ou un adolescent, tant physiquement que moralement. Qui croire du père présumé violent dont on vous éloigne mais qui prétend vous aimer et être tenu à distance contre son gré, ou de la mère qui affirme que votre père est nocif, dangereux, et qu’elle le tient à l’écart pour votre bien ?
Je vous conseille fortement de découvrir Les Chiens d’Allan Statton, ce roman jeunesse est une véritable perle en son genre qui vous tiendra éveillé jusqu’à la dernière page. Un véritable page turner !

Ma note :

Fourstars1

Merci aux éditions Milan pour m’avoir permis de lire ce livre.

This entry was posted in 4 étoiles, Fantastique, Polar/Thriller, Young-Adult and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Les Chiens d’Allan Stratton

  1. Et un thriller de plus dans ma WL! Un! Merci à toi pour cette belle découverte.

  2. Nathalie says:

    Après avoir lu cet avis enthousiaste, il est difficile de résister à l’envie de le lire… Il est noté ! (un de plus, dit-elle en pleurant…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>