NIL (tome 1), de Lynne Matson

NilLynne Matson, NIL (tome 1), éd. Henry Holt & Co, 4 mars 2014

(Lu en Anglais – édité en France chez Pocket Jeunesse le 18 février 2016)

Charley se réveille sur une île en apparence déserte. Alors qu’elle ignore comment elle est arrivée là et où elle se trouve vraiment, elle apprend à survivre au quotidien dans cet environnement hostile et qui renferme bien des secrets.

En bref : Alors qu’elle se gare sur le parking d’un supermarché, Charley est submergée par une grosse vague de chaleur. Elle se réveille peu après, nue, dans un environnement désert et assez inhospitalier. Très vite, Charley observe de nombreux phénomènes inexpliqués, mais une évidence s’impose à elle : se mettre à l’abri et tenter de survivre le temps que l’on vienne la chercher, ou qu’elle découvre où elle a atterri et comment rentrer chez elle.
Après plusieurs jours, alors que Charley est en train de dépérir, elle est sauvée par deux garçons qui la ramènent à leur camp de base. Arrivée sur place, elle découvre tout un groupe d’adolescents coincés sur cette île comme elle. Certains sont là depuis bien plus longtemps. Thad, le garçon qui l’a retrouvée sur la plage, lui explique qu’ils se trouvent sur NIL, une île inconnue et en apparence inhabitée. Cette île a beau avoir l’air paradisiaque, elle renferme de nombreux secrets et abrite bien des dangers.

« Nil’s like that girl you spot in the lodge after au full day of kick-ass boarding, when you’re stoked and high on life. She looks good, freakin’ hot. Long hair, tight body, killer smile. Has a name like… Mallory.
But once you really get to know her, the truth rips your guts out. The truth is, she’s cruel. Heartless. The kind of girl who sleeps with your best friend when your back is turned. And once the mask falls off, so does the glamour. That’s the island of Nil in a nutshell. Blow-your-mind gorgeous, until you peel away the façade and se her for who she really is.
It wasn’t the first time I wondered what she had in store for me. » (p. 28)

VF : « Nil, c’est cette fille qu’on repère au chalet après une journée entière de délire sur la neige, quand on plane de bonheur. Elle est jolie, super sexy. Cheveux longs, tenue moulante, un sourire d’enfer. Elle a un nom du genre… Mallory.
Mais dès qu’on apprend à la connaître, la vérité vient nous déchirer les boyaux. La vérité, c’est qu’elle est cruelle. Sans cœur. Le genre de fille qui couche avec notre meilleur ami quand on a le dos tourné. Et quand le masque tombe, le glamour disparaît. Voilà, c’est ça l’île de Nil. Une beauté à ne pas en croire ses yeux, jusqu’à ce qu’on voie à travers ce qu’elle est vraiment.« 

Charley tente de s’acclimater au groupe et à la vie sur NIL, mais elle sent bien qu’une forte tension s’est emparée de tous les jeunes autour d’elle. Après avoir longuement rechigné à tout lui dire, Thad accepte de lui révéler l’horrible règle du jeu que NIL a édicté pour chaque personne qui arrive sur l’île : à compter du jour de son arrivée, chacun dispose de très exactement 365 jours pour tenter de quitter l’île, sans quoi il meurt.

« « Nil. » Thad sighed. « Okay, here’s the deal. You get here, as a teenager, somewhere between thirteen and nineteen. You have one year. To catch a gate, or – » He stopped, his sapphire eyes so full of fire I thought he might go up in flames.
« Or ? » I prompted.
« You die. » » (p. 102)

VF : « – Nil. Bon, voilà comment ça se passe. On arrive ici adolescent, entre treize et dix-neuf ans. On a un an… pour attraper une porte, sinon…
Il s’est tu et j’ai cru voir des flammes dans ses yeux de saphir.
– Sinon… ?
– On meurt.« 

Commence alors une course contre la montre pour tenter par tous les moyens de s’échapper. Pour cela, une seule solution, repérer une Porte, cette apparition brillante et translucide similaire à la vague qui a emportée Charley sur le parking.
A mesure qu’elle explore l’île, elle découvre que celle-ci renferme bien des secrets. Tentant d’échapper à des animaux exotiques, elle découvre des gravures rupestres, ainsi qu’une série de chiffres dont la signification sera la clé de leur survie, elle en est persuadée.

« « But the carvings are so precise, they must be here for a reason, » I insisted. « Maybe someone was trying to leave us a clue. Maybe Nil is the maze, and the carvings tell us how to escape. » » (p. 202)

VF : « Mais les gravures sont si précises, elles ne sont pas là par hasard, j’ai insisté. Peut-être que quelqu’un à voulu nous laisser un indice. Peut-être que Nil est un labyrinthe, et que les sculptures nous indiquent comment nous échapper.« 

Mon avis : Le premier tome de NIL par Lynne Matson est un véritable tour de force à mon sens. Il reprend tous les codes d’une série TV qui nous avait beaucoup marqué il y a quelques année : LOST. Si vous êtes amateur de thriller, si vous avez un goût prononcé pour les mystères et autres phénomènes paranormaux, avec un léger penchant pour la théorie du complot, cette nouvelle saga littéraire Young Adult est faite pour vous !
NIL reprend tous les codes que nous avions adoré dans LOST : des adolescents qui atterrissent sur une île déserte inconnue, tentent de survivre avec des moyens rudimentaires mais aussi de comprendre pourquoi ils sont là et comment s’échapper, tout en survivant au quotidien face à des dangers toujours plus mystérieux et inexpliqués.
L’écriture de Lynne Matson est fluide, dynamique et ne nous laisse aucun répit. Le lecteur est plongé au coeur de l’action, aux côtés de Charley, Thad et des autres survivants. Il tente de comprendre ce qu’est vraiment Nil, pourquoi l’île n’abrite que des adolescents, ce que signifie le compte à rebours d’un an pour s’échapper, et comment déchiffrer le fonctionnement des portails qui sont leur seule porte de sortie de cet enfer.
En parallèle, NIL renferme une belle histoire d’amour entre Charley et Thad. On pourrait reprocher aux personnages d’être un peu trop caricaturaux, et à la romance d’être trop rapide et mielleuse. Pour autant, j’ai déjà lu bien pire et j’ai au contraire trouvé la relation de Charley et Thad extrêmement attendrissante.
Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas été si happée par un roman de cette façon, jusqu’à en agripper le livre et parfois pousser des petites exclamations de surprise et de frustration lors d’un énième retournement de situation.
Vous l’aurez compris, ce livre fut un véritablement coup de coeur et je ne peux que vous conseiller la lecture de NIL par Lynne Matson, qui paraît le 18 février en France aux éditions Pocket Jeunesse.
Mention spéciale aux couvertures qui sont tout à fait magnifiques (fort heureusement, la VF a conservé les originales).
Ayant d’ores et déjà le tome 2 en VO, NIL Unlocked, dans ma PAL, et je pense qu’il ne fera pas long feu…

Ma note :

FiveStars

This entry was posted in 5 étoiles, Fantastique, Young-Adult and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to NIL (tome 1), de Lynne Matson

  1. Laurapassage says:

    Ce livre est vraiment un coup de coeur pour moi, malgré quelques petits défauts au livre, Lynne Matson a réussi à me transporter dans cet univers.

  2. Ce livre me tente vraiment beaucoup 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *