Le Père Noël assassiné ! de Kenneth B. Andersen

le-pere-noe%cc%88l-assassineKenneth B. Andersen, Le Père Noël assassiné !, éd. Pocket Jeunesse, 17 novembre 2016

(Titre VO : Julemandes Død)

Le Père Noël a été victime d’un complot visant à détruire la plus belle fête de l’année ! Un lutin parvient à s’échapper de l’Atelier et part chercher de l’aide auprès de trois enfants. Ensemble, ils tentent de neutraliser l’assassin du Père Noël et de trouver une solution à cette terrible situation.

En bref : Le Père Noël a été victime d’un assassinat, et un seul lutin répondant au nom d’Aruld est parvenu à s’échapper sur le dos de Rudalf, le plus célèbre des rennes au nez rouge. Il part dans le monde des humains solliciter l’aide de trois enfants qui figuraient sur la liste du Père Noël. Sans l’avoir vraiment souhaité, Frederick, Katrine et Jesper se retrouvent embarqués dans cette incroyable quête qui les exposera à de dangereux périls et à des horreurs auxquels ils ne sont pas préparés.
La petite compagnie tentera par tous les moyens de retourner à l’Atelier du Père Noël afin de stopper son assassin dans ses sombres desseins et l’empêcher de propager le mal dans tous les foyers du globe au matin du 25 décembre.

le-pere-noe%cc%88l-assassine-insta

Mon avis : J’avais entendu parlé de ce roman l’an dernier en VO, alors qu’il avait été traduit en Anglais, et déjà son pitch m’avait intéressé. L’idée même de reprendre un conte de Noël mais de le traiter sous l’angle de l’horreur était en soi assez originale ! J’ai donc été très contente d’apprendre qu’il serait également traduit en Français.
Autant le dire tout de suite, et comme cela est mentionné sur la 4e de couverture, Le Père Noël assassiné ! n’est pas un roman pour les enfants ! Il est certes classé parmi les romans Young Adult, mais il se destine à des lecteurs avertis, car il comporte de nombreuses scènes aux détails assez durs, sanguinolents et pour le moins traumatisants pour peu qu’on ait suffisamment d’imagination.

« Désormais, ils distinguaient les kallikantzaros. Constataient qu’ils étaient dangereusement près. A une trentaine de mètres d’eux, tout au plus.
Ils voyaient aussi ce qu’ils avaient accroché à leurs ceintures.
– Oh, mon Dieu, murmura Aruld.
Des têtes de lutins, par centaines, en guise de trophées. » (p. 132)

Kenneth B. Andersen reprend de nombreuses idées intégrées dans l’imaginaire commun au sujet de Noël, pour mieux en jouer et les détourner au sein de son roman. Il ancre le lecteur comme un personnage qui vivrait l’histoire aux côtés des protagonistes principaux du roman, et le sentiment d’horreur n’en est que renforcé.

« C’était trop absurde, trop grotesque. Quelques instants plus tôt, le Père Noël n’était rien d’autre qu’un personnage imaginaire, qu’un personnage de conte pour enfants auquel ils ne croyaient plus depuis le CP, lorsque Frederick avait entendu un camarade de classe dire que le Père Noël avait été inventé par les parents pour obliger leurs enfants à être sages.
Et puis, soudain, voilà qu’ils apprenaient que le Père Noël existait vraiment, qu’il était réel. Et qu’on l’avait assassiné. » (p. 69-70)

Pour résumer, Le Père Noël assassiné ! est un roman complètement tordu, perturbant à de nombreux niveaux, qui se dévore et ne vous laissera pas indifférent. Même les personnages du roman l’ont bien compris :

« Cela dit, j’ai l’impression d’avoir atterri dans un conte de Noël complètement déjanté. Le genre qui est interdit aux enfants et dont l’auteur est complètement barré dans sa tête… » (p. 120)

Je vous conseille donc définitivement Le Père Noël assassiné ! si vous souhaitez lire un livre de saison, tout en découvrant un roman original et sortant de l’ordinaire.

Ma note :

FiveStars1

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour m’avoir permis de lire ce livre.
Consulter la fiche du Père Noël assassiné ! sur le site de Pocket Jeunesse.

This entry was posted in 5 étoiles, Fantastique, Young-Adult and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Le Père Noël assassiné ! de Kenneth B. Andersen

  1. Je ne connaissais pas ce roman, il a l’air très sympa à lire pendant les fêtes. Je note pour mes lectures de l’année prochaine 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>