The Curse (tome 1) de Marie Rutkoski

The Curse T1Marie Rutkoski, The Curse (tome 1), éd. Lumen, 16 février 2017

(Titre VO : The Winner’s Curse)

Kestrel est la fille d’un général de l’Empire. À 17 ans, elle doit choisir sa voie : se marier, ou s’enrôler dans l’armée. Ses talents de stratège seraient très prisés, mais la jeune fille ne souhaite pas être manipulée. Lorsqu’elle fait l’acquisition d’un esclave rebelle, elle ignore que sa destinée et celle de tout son peuple en seront bouleversées à jamais. 

En bref : Il y a une vingtaine d’années, l’Empire Valorien a conquis le territoire des Herranis, ce peuple de marins raffinés. Kestrel est la fille du général Trajan, l’un des plus valeureux que l’Empire ait à son service et à qui il doit bien des victoires. La jeune fille est douée d’un talent très prisé, c’est un stratège sans pareil. Son père rêverait de la voir s’engager à ses côtés dans l’armée, afin de les aider à mater les rébellions aux quatre coins de l’Empire. Mais Kestrel répugne à faire la guerre et à imposer à un autre peuple son mode de vie. Elle fut élevée par une nourrice Herrani, dont le peuple fut réduit en esclavage lors de la conquête. Méprisant ce sort réservé au peuple déchu, elle lui accorda sa liberté dès qu’elle en eu l’occasion. Un jour qu’elle se baladait au marché, ses pas la menèrent sans le savoir jusqu’au marché aux esclaves. Au centre de l’attention, un jeune et fringant jeune homme, exposé comme une vulgaire marchandise. Et sans s’en rendre compte, Kestrel enchérit sur sa tête, elle qui a toujours rejeté la notion même d’esclavage.
Lorsqu’elle remporte les enchères, c’est un profond trouble qui s’empare d’elle. Pourquoi cet acte manqué ? Qu’est ce qui a pu lui prendre de revenir dans son domaine avec la charge d’un nouvel esclave, d’autant que ce dernier s’avère bien mystérieux et revêche. Les jours passent et la jeune fille tente de comprendre qui est le jeune homme, ce qu’il a vécu pour en arriver là. Mais les apparences sont trompeuses et celle qui croyait prendre pourrait bien être prise à son propre jeu…

The Curse T1 instaMon avis : The Curse est une incroyable surprise littéraire ! Au premier regard, on ne peut qu’être séduit par sa magnifique couverture (à la texture soft touch, tant qu’à faire, autant aller jusqu’au bout). Mais The Curse n’est pas qu’un joli contenant, il renferme une intrigue haletante et qui ne vous laissera pas reprendre votre souffle entre deux chapitres.
Premier point positif : le premier tome de cette trilogie de Fantasy s’inspire de la conquête de l’Empire romain sur la Grèce. En amoureuse de l’Antiquité, je ne pouvais qu’être séduite. Cet univers est imprégné de détails telles les villas antiques, les coiffures, les étoffes, l’architecture urbaine… sans parler des relations humaines et de l’esclavage, point habilement manié par l’auteur pour construire une intrigue tortueuse pleine de mystères et de complots sanglants.
Deuxième point fort : le roman alterne les points de vue de Kestrel et de Arin, le jeune esclave à son service. Si durant tout le premier tome, on ignore comme Kestrel la réelle identité de l’esclave et ce qu’il cache, ces quelques chapitres de son point de vue nous permettent d’entrevoir une réalité plus complexe et plus sombre, sans pour autant tout dévoiler : une construction brillamment menée par Marie Rutkoski.
Avec sa couverture mettant en scène une jeune fille vêtue d’une belle robe, on pourrait s’arrêter sur un vague parallèle avec La Sélection de Kiera Cass. Que nenni, vous ne pourriez pas tomber plus loin. Ce roman n’est aucunement une romance qui aurait un public de prédilection féminin (si tant est qu’on puisse considérer les romances comme l’apanage unique des dames).
Habile mélange d’action, d’inspirations historiques et de stratégie militaire, The Curse vous invite à lâcher prise et vous laisser emporter dans un tourbillon de manigances. Quoi que vous puissiez imaginer, vous serez toujours surpris par la tournure des événements, et le dénouement de ce premier tome vous laissera sans voix.
Anecdote personnelle : je lisais ce roman en écoutant la bande originale de Game of Thrones et j’étais complètement happée par cet univers. Mon coeur battait pour la survie des personnages, et se brisait face aux drames qui les frappaient.
Je n’ai plus qu’un seul désir… lire le second tome rapidement !
Vous l’aurez compris, The Curse est un véritable coup de coeur. Précipitez-vous si vous n’avez toujours pas succombé au premier tome de la saga de Marie Rutkoski, enfin publiée en France aux éditions Lumen… ne serait-ce que pour agrémenter les étagères de votre bibliothèque de ce magnifique objet-livre !

Ma note :

FiveStars1

Merci aux éditions Lumen pour m’avoir permis de lire ce livre.

This entry was posted in 5 étoiles, Fantastique, Young-Adult and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>