Jamais plus, de Colleen Hoover

Jamais plusColleen Hoover, Jamais plus, éd. Hugo New Romance, 11 mai 2017

(Titre VO : It Ends With Us)

Lily a grandi au sein d’un foyer où son père battait sa mère. Elle s’est promis que jamais cela ne lui arriverait. À l’âge adulte, la jeune femme rencontre un séduisant neurochirurgien mais leur relation annonce quelques ombres au tableau idyllique qu’elle envisageait pour son couple. 

En bref : Lily Blossom Bloom vient d’enterrer son père lorsqu’elle s’installe à Boston. Elle ouvre la boutique de fleurs dont elle a toujours rêvé, chaleureuse et décalée, et rencontre de façon tout à fait incongrue un brillant neurochirurgien en la personne de Ryle. Le jeune homme est caractériel, mais Lily s’éprend de lui et leur relation s’emballe avant même qu’elle ne puisse s’en rendre compte. En marge de cette belle histoire d’amour, Lily retrouve une vieille connaissance qu’elle n’avait pas revue depuis le lycée, et cette personne a bien changé. Lily sera-t-elle rattrapée par son passé ?

Jamais plus insta

Instagram @missmymoo

Mon avis : Je ne préfère pas trop vous en dire sur ce magnifique roman, afin de vous laisser le plaisir de le découvrir peu à peu, au fil de la superbe plume de Colleen Hoover et de son imagination qui ne vous laissera pas indifférent.
Jamais Plus nous parle des violences faites aux femmes dans le cadre du couple, de la difficulté pour les femmes battues à renoncer à leur relation avec cet homme qui les frappe mais qu’elles aiment malgré tout profondément.
Le personnage de Lily, témoin des violences de son père sur sa mère durant toute son enfance, n’a jamais pu comprendre pourquoi sa mère trouvait des excuses à celui-ci pour justifier ses actes, et taisait ses violences, restait avec cet homme même si elle savait que les coups recommenceraient à pleuvoir.
C’est une véritable réflexion sur la question qui s’installe, et on s’aperçoit vite que ces femmes aiment profondément leur compagnon, même si elles reconnaissent et ne tolèrent pas cette part sombre qui les détruit à petit feu.
Comment renoncer à l’amour, même si ont sait que celui-ci nous mènera à notre perte ?

« Les gens passent leur temps à se demander pourquoi les femmes de s’en vont pas. Où sont les gens qui qui se demandent pourquoi les hommes les maltraitent ? Ce n’est pas sur eux qu’il faudrait plutôt tourner ses reproches ? » (p. 302)

Jamais plus n’est pas un roman cliché sur le sujet, car l’auteur s’est inspirée de sa propre histoire personnelle et notamment celle de sa mère pour écrire ce livre, son plus intime, son plus touchant et sans conteste son plus abouti.
Jamais plus est aussi constellé de belles réflexions sur la vie et le monde qui nous entoure. Je vous en partage un extrait, qui m’a beaucoup ému, parce que c’est aussi cela, la pâte de Colleen Hoover : des passages qui vous marquent, qui vous bouleversent, et qui resteront ancrés en vous longtemps.

[extrait du journal de Lily lorsqu’elle était adolescente]
« 
Je me rappelle, dans un centre commercial, un vieil homme s’était installé avec une clochette de l’Armée du Salut. J’ai demandé à mon père si on pourrait lui donner un peu d’argent et il m’a dit non, qu’il travaillait dur pour faire vivre la famille et qu’il n’allait rien me laisser gaspiller. Que ce n’était pas sa faute si d’autres ne veulent pas travailler. Il a passé tout le reste des courses à me parler de ces gens qui profitaient des aides gouvernementales et continueraient à en pomper tant qu’elles existeraient.
Ellen, je l’ai cru. Ça remonte à trois ans et tout ce temps-là, j’ai cru que les S.D.F. n’étaient que des paresseux ou des drogués, qui refusaient de travailler comme les autres. Bon, il y a du vrai là-dedans, mais il ne regardait que le pire aspect de la situation. Tout le monde n’est pas S.D.F. par choix, mais parce qu’il n’y a pas assez d’aides pour eux.
Et ce sont les gens comme mon père qui en sont responsables. Au lieu d’aider les autres, ils se servent des pires scénarios pour justifier leur égoïsme et leur cupidité. » (p. 134)

Je ne peux donc que vous exhorter à découvrir Jamais plus. Si vous n’avez pas encore lu de roman de Colleen Hoover, vous allez découvrir un véritable bijou, la plume d’une auteur d’un talent hors pair, un ovni parmi les auteurs de romances, mais sans doute la meilleure d’entre elles, car ses romans sont uniques en leur genre, et bien plus profonds que les autres, Colleen Hoover n’hésitant jamais à aborder des sujets durs et importants à traiter.
Coup de coeur pour Jamais plus, foncez !

Ma note : 

FiveStars

Merci aux éditions Hugo New Romance pour m’avoir permis de lire ce livre.

This entry was posted in 5 étoiles, Contemporain, New Adult and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Jamais plus, de Colleen Hoover

  1. Pinklychee says:

    Tu m’as convaincue, et hop dans la PAL, j’espère le lire cet été! :)

Répondre à Pinklychee Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>