Eh bien dansons maintenant, de Karine Lambert

Karine Lambert, Eh bien dansons maintenant, éd. Le Livre de Poche, mars 2017

Marguerite vient de perdre son mari. Marcel pleure la disparition subite de sa femme, son amour de jeunesse. L’un et l’autre ne se connaissent pas, et tout en apparence les sépare. Mais lorsque leurs chemins se croisent enfin, l’un et l’autre redécouvrent la vie sous un nouveau jour et apprennent qu’il n’est jamais trop tard pour être heureux.

 

En bref : Marguerite a toujours vécu sous l’autorité d’un père, puis d’un mari rigide, duquel elle était le simple faire valoir. À la mort de ce dernier, elle est désemparée car plus personne ne lui dicte la marche à suivre, et son quotidien lui paraît plus morne que jamais.
Marcel est un vieux juif retraité, ancien rapatrié d’Algérie dans les années 60. Son amour de jeunesse, Nora, avec qui il a toujours partagé ce lien indéfectible à sa terre natale, est victime d’une crise cardiaque et décède brutalement. Marcel ne sait plus comment continuer d’avancer, et la vie n’a plus aucune saveur sans celle qui incarnait sa raison d’être.
Marguerite se voit prescrire une cure thermale dans le Sud-Ouest. Quant à Marcel, c’est sa fille qui l’incite à prendre quelques jours pour se revigorer. Ces deux veufs hagards et perdus vont se croiser sur une terrasse, et être étrangement surpris de l’effet que l’autre a sur eux. Alors que leur existence semblait dénuée d’intérêt, le caractère de l’un et le charme discret de l’autre vont piquer leur curiosité et les entrainer dans une charmante aventure, que leurs proches auront bien du mal à intégrer et accepter.

Mon avis : Ce petit roman a tout de suite capté mon intérêt à la simple lecture de son résumé. J’avais besoin d’une lecture différente, et celle-ci m’a fait un bien fou. Eh bien dansons maintenant est une histoire légère, écrite toute en douceur, et qui traite de la question de la vieillesse et de l’amour, du droit à aspirer au bonheur quel que soit son âge, en faisant fi du qu’en dira-t-on.
J’ai beaucoup apprécié suivre ces deux personnages : Marguerite, éternelle jeune fille trop sage, mais aspirant secrètement à se libérer de ses chaînes et à enfin profiter de son existence, et Marcel, cet éternel enfant des quartiers cosmopolites d’Alger, qui aimait regarder les étoiles, boire le thé à la menthe bien chaud et chanter au rythme de la musique orientale populaire de son pays natal.
Eh bien dansons maintenant nous apprend qu’il n’est jamais trop tard pour rêver, aspirer au bonheur, et plus important encore : changer de vie, avant que celle-ci ne s’achève.
Ce roman de Karine Lambert nous enseigne également qu’il ne faut pas se soucier de l’opinion d’autrui au risque de ne pas aller bien loin dans la vie. Il nous fait aussi comprendre qu’au crépuscule de leur existence, les personnes âgées ont encore bien des choses à nous apprendre !
Je vous conseille fortement de découvrir Eh bien dansons maintenant. C’est pour moi un parfait petit livre qui vous invite à la réflexion, tout en vous promettant de jolies heures de lecture, un grand sourire aux lèvres.

Ma note : 

Merci aux éditions Le Livre de Poche pour m’avoir permis de lire ce livre.

This entry was posted in 4 étoiles, Contemporain and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Eh bien dansons maintenant, de Karine Lambert

  1. Oui, un parfait petit livre plein d’amour et d’espoir ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *