The Seven Deaths of Evelyn Hardcastle, de Stuart Turton

Stuart Turton, The Seven Deaths of Evelyn Hardcastle, Raven Books (Bloomsbury editions), février 2018

(Lu en VO : cliquez ici pour la chronique en Anglais)

Aiden se réveille dans une forêt, dans le corps d’un inconnu. Rapidement, il comprend qu’un meurtre aura lieu ce soir. S’il ne le résout pas, il revivra la même journée dans le corps d’un autre invité de la fête qui se tient sur la propriété. Aiden a 8 jours pour trouver le meurtrier… sans quoi, nul ne sait ce qu’il adviendra de lui. 

En bref : Aiden se réveille dans une forêt inconnue, sans aucun souvenir de la veille. Il lui semble avoir entendu un coup de feu. Il se précipite donc vers la grande bâtisse du domaine, et découvre petit à petit qu’il est en réalité coincé dans une boucle temporelle, dans le corps d’un homme qu’il ne connaît pas, et qu’il n’a nul autre choix que de résoudre un meurtre qui aura lieu ce soir, afin de s’échapper de ce purgatoire.

« Somebody’s going to be murdered at the ball tonight. It won’t appear to be a murder and so the murderer won’t be caught. Rectify that injustice and I’ll show you the way out. » (Chapter Ten)

[Traduction personnelle : « Quelqu’un sera assassiné au bal ce soir. Cela n’aura pas l’air d’un meurtre et le meurtrier ne sera donc pas attrapé. Répare cette injustice et je te montrerai la porte de sortie. »]

Aiden dispose de vingt-quatre heures dans le corps de son hôte. S’il ne découvre pas qui a tué Evelyn Hardcastle, la fille du propriétaire du château de Blackheath, il revivra la même journée de nouveau, dans le corps d’un autre invité du bal. Aiden dispose de huit hôtes au total, et donc de huit journées identiques pour rassembler toutes les pièces du puzzle et découvrir le fin mot de l’histoire.

« […] Davies will be your host for today, and when you wake up tomorrow, you’ll have another. That’s how this works.’
Il wasn’t a dream after all, it really happened. I lived the same day twice in the bodies of two different people. I talked to myself, berated myself and examined myself through somebody else’s eyes. » (Chapter Ten)

[Traduction personnelle : […] « ‘Davies sera ton hôte pour aujourd’hui, et quand tu te réveilleras demain, tu en auras un autre. C’est comme ça que ça marche.’
Ce n’était finalement pas un rêve, cela s’était vraiment produit. J’ai vécu la même journée deux fois dans les corps de deux personnes différentes. Je me parlais à moi-même, je me fustigeais et m’examinais au travers des yeux de quelqu’un d’autre. »]

Mais il semblerait qu’il ne soit pas la seule personne prisonnière de cette boucle temporelle. Une seule personne peut s’échapper de cette prison, et c’est la première qui résoudra l’affaire.

« There are two other people trapped in this house, wearing the bodies of guests and servants, just like you. Only one of  you can leave, and it will be whoever brings me the answer first. » (Chapter Ten)

[Traduction personnelle : « Il y a deux autres personnes coincées dans cette maison, évoluant sous les traits d’invités et de membres du personnel, tout comme toi. Seul l’un d’entre vous peut s’échapper, et ce sera celui ou celle qui m’apportera la solution en premier. »]

Aiden devra mettre à contribution toutes les capacités de ses hôtes successifs mais également rester sur ses gardes afin d’échapper aux plans diaboliques de ses concurrents, qui sont prêts à tout pour l’empêcher de résoudre le crime avant eux. Qui croire et que penser ?

Instagram @missmymoo

Mon avis : J’ai découvert The Seven Deaths of Evelyn Hardcastle en me baladant sur une chaîne BookTube canadienne il y a un mois. Je n’avais jamais vu passer ce livre auparavant sur internet, et pour cause, il venait tout juste de sortir chez Raven Books (une filiale de la maison d’édition britannique Bloomsbury) en février, et ne sortirait aux États-Unis qu’en septembre ou octobre prochain.
Mon voyage à Londres approchant, je savais qu’il me fallait absolument en faire l’acquisition. Et je n’ai pas été déçue. Outre le magnifique travail sur l’objet-livre (mention spéciale à la carte de la propriété où se déroule l’intrigue, rappelant fortement le jeu Cluedo), ce roman est d’une originalité stupéfiante.
N’ayant même pas encore achevé de le lire, je ne pouvais déjà pas m’empêcher de le conseiller à tout mon entourage. Et la meilleure façon pour moi de le décrire était de dire « imaginez un roman écrit par Agatha Christie, se déroulant dans le cadre de Downton Abbey, et dont l’intrigue ressemble à s’y méprendre à une partie géante de Cluedo. »
Si cela n’attise pas immédiatement votre curiosité !…
The Seven Deaths of Evelyn Hardcastle est le premier roman de Stuart Turton, ouvrage qu’il aura mis trois ans à écrire. Et on comprend aisément pourquoi. Chaque détail est savamment calculé. Vous suivez l’intrigue du point de vue d’Aiden qui lui-même passe d’hôte en hôte et acquière à chaque fois les caractéristiques de la personne dont il prend possession du corps.
Il sera plus calculateur dans le corps d’un homme d’affaire réputé, saura convaincre son entourage de lui livrer ses secrets en les faisant chanter dans le corps d’un grand avocat, et assemblera les pièces du puzzle comme personne dans le corps d’un détective.

« ‘You were a doctor, » he says. ‘Then a butler, today a playboy, tomorrow a banker. None of them is your real face, or your real personality. Those were stripped from you when you entered Blackheath and they won’t be returned until you leave.’ » (Chapter Ten)

[Traduction personnelle : « ‘Tu étais un médecin’, dit-il. ‘Puis un majordome, aujourd’hui un playboy, demain un banquier. Aucun d’entre eux n’est ta réelle apparence, ou encore ta vraie personnalité. Celles-ci t’ont été arrachées quand tu as intégré Blackheath et elles ne te seront rendues que lorsque tu partiras.' »]

Mais pourquoi cette boucle temporelle, et pourquoi faire revivre encore et encore ce meurtre déguisé en suicide ? Aiden et les autres sont-ils piégés dans un purgatoire, ou y a-t-il d’autres raisons morales à la résolution de cette tragédie ?

« Miss Hardcastle’s murder was never solved, and I don’t believe such a thing should be allowed to stand. » (Chapter Twenty-Seven)

[Traduction personnelle : « Le meurtre de Miss Hardcastle n’a jamais été résolu, et je ne crois pas qu’une telle chose doive demeurer ainsi. »]

Vous l’aurez compris, j’ai été totalement prise par les rebondissements en série que nous réserve Stuart Turton tout au long des 500 pages de ce roman. Vous n’avez qu’une seule envie : découvrir quels secrets dissimule le château de Blackheath, tout en assemblant vous aussi, tout comme le personnage principal, les pièces du puzzle une par une en tentant de trouver la solution par vous-même. Tout le monde est suspect, personne ne semble digne de confiance. Et, rebondissement de dernière minute : au moment où vous pensez avoir enfin levé le voile sur ce meurtre, de nouveaux secrets sont révélés et vous vous apercevez que ce n’est que le début de très nombreuses couches de peintures que vous commencez à peine à gratter.

J’ai été très heureuse d’apprendre, en échangeant sur Twitter avec Stuart Turton, que The Seven Deaths of Evelyn Hardcastle allait être traduit par un éditeur français (dont on ignore encore le nom). J’ai vraiment très hâte qu’il soit enfin publié en France et que vous puissiez tous avoir la possibilité de lire ce chef d’oeuvre, et je pèse mes mots, que vous lisiez en Anglais ou non.
Coup de coeur absolu pour ce roman mêlant enquête policière, thriller et paranormal, avec une touche de roman d’anticipation (vous comprendrez en le lisant).

Dites-moi si vous aviez déjà entendu parler de ce roman, et/ou si mon avis vous a donné envie de lui donner sa chance !

Ma note :

This entry was posted in 5 étoiles, Fantastique, Historique, Polar/Thriller and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to The Seven Deaths of Evelyn Hardcastle, de Stuart Turton

  1. Eleftheria says:

    Salut Myriam! I’m a Greek book blogger so excuse me for my not being able to speak French, I know just some words. I found you through Goodreads and I came here to make a comment (I’m new at Goodreads and I can’t really use it in a right way). I must be honest. The title and the cover of this book caught my attraction at first place. Then, I read the line in which you describe it as « the most brilliant […] mystery/crime novel » you’ve ever read in a very long time, and I was more interested. And in the end I was shoked. Okay, let’s be honest. Who on earth would avoid a combination of Agatha Christie’s books, Downton Abbey and the Cluedo board game?
    Well, I can’t wait to read it. Thank God it’s summer and at least I have time to read.
    Well, keep doing such awesome work, and wish you have a great, creative summer with many, many books.

    Kisses from Greece!
    Eleftheria (that means Freedom ) from pasa-tempo2017.blogspot.gr

    • Myriam says:

      Hi, thank you for stopping by! I’m so glad you want to discover « Seven Deaths »! It is, truely, an amazing book, and I hope you’ll enjoy it as much as I did 😉

  2. __Troubles__ says:

    Je ne lis que très peu en VO mais à chaque fois que tu as un coup de cœur tu me donnes envie de m’y mettre plus sérieusement, et cette fois la commande va être passée sous peu !
    P.S: je sais que tu es débordée, mais tes vidéos me manquent ! ^^

    • Myriam says:

      Mais MERCI ÉNORMÉMENT pour ce commentaire qui me fait tellement plaisir !!! J’espère que tu réussiras à t’améliorer petit à petit en VO pour découvrir tous ces romans formidables (parce que, comme celui-ci, c’est juste trop dur d’attendre la sortie FR) ❤

  3. DNK says:

    J’ai découvert ce livre sur votre page Facebook. Vous l’aviez tellement bien « vendu » que je l’ai commandé le jour-même sur l’Amazon français. Il me tarde de le commencer maintenant, dès que j’aurai terminé mes lectures en cours.

    Merci pour cette découverte en tout cas !

    • Myriam says:

      Merci beaucoup pour ce commentaire, qui me fait extrêmement plaisir ! Savoir que j’ai pu contribuer à vous donner envie de le découvrir ❤ j’espère que vous en apprécierez la lecture tout autant que moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *