Midnight Sun : le film

Le 11 juin dernier, j’étais invitée à la projection en avant première de Midnight Sun. Je n’avais pas particulièrement d’attente en ce qui concernait ce film : je n’en avais pas entendu parlé, ni même du livre duquel il est adapté.

Le moins que l’on puisse dire est que j’ai été très agréablement surprise ! Midnight Sun est un ensemble de montagnes russes d’émotions : vous passez du rire aux larmes, de l’espoir au désarrois. Ce film ne vous laissera pas de marbre, et je vous explique pourquoi !

Petite parenthèse, la projection avait lieu dans le plus ancien cinéma indépendant de Paris : le Studio 28, premier cinéma d’avant-garde inauguré en 1928 en plein coeur de Montmartre ! C’est d’ailleurs dans cette salle, pour l’anecdote, qu’Audrey Tautou était filmée allant au cinéma dans le film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain.

L’histoire : Mais revenons à Midnight Sun : ce film adapté d’un roman, raconte l’histoire de Katie Price, une jeune fille de 17 ans atteinte depuis la naissance d’une grave maladie l’empêchant d’être exposée aux rayons du soleil, sous peine de dégrader son système nerveux et, à termes, d’entraîner sa mort.

Depuis son plus jeune âge, Katie observe l’extérieur derrière ses vitres teintées. Elle n’est d’ailleurs pas insensible aux charmes du fils des voisins, qu’elle voit depuis des années passer sous ses fenêtres, ce dernier n’ayant aucune idée de son existence.

Le soir de la remise des diplômes, Katie, qui obtient le sien par correspondance, demande la permission à son père de sortir jouer de la guitare, sa passion, à la gare du coin alors que le soleil est couché depuis quelques heures. C’est là qu’elle fait la rencontre de Charlie, le fameux fils des voisins qui l’obsède depuis des années.

Débute une belle histoire d’amour, tiraillée par la nécessité d’avouer à l’élu de son coeur la vérité, réalité sans arrêt repoussée par le fait que Katie ne souhaite pas se résumer à une maladie aux yeux de celui qu’elle aime depuis si longtemps.

Mon avis : Préparez vos mouchoirs, Midnight Sun va vous en faire voir de toutes les couleurs ! Pour l’anecdote, on nous a vraiment distribué un paquet de Kleenex à chacun avant de rentrer dans la salle, c’est dire.

Je n’ai pourtant pas l’habitude de pleurer pour un livre ou pour un film, mais j’avoue avoir eu l’oeil humide à quelques moments… quand mes amis qui m’accompagnaient étaient littéralement en train de se déshydrater sur place.

J’ai beaucoup aimé la bande son de ce film : les chansons et la place de la musique est très importante dans Midnight Sun, et les compositions et leurs interprétations sont juste sublimes.

L’histoire d’amour entre Katie et Charlie est tout simplement sublime et touchante sur bien des points. Certains diraient que cet « instalove » est trop pour être vrai. Je choisis de voir le positif, et de rêver à une belle histoire d’amour qui puisse rassembler deux âmes faites l’une pour l’autre, quelles que soient les circonstances.

Malgré tout, je ne vous en dirai pas plus, et je vous enjoins plus que fortement à aller découvrir par vous-même Midnight Sun tant qu’il est encore en salles, ou de le louer dès qu’il sera disponible en VOD, car ce film vaut réellement le détour. Il mettra des étoiles dans vos yeux, qu’ils restent secs ou qu’ils débordent de torrents de larmes. Midnight Sun vous fera passer un excellent moment de cinéma et vous ne ressortirez pas indemne de ces instants passés aux côtés de Katie et Charlie.

Merci encore à l’agence Cartel pour m’avoir invitée à cette avant première. J’ai passé un magnifique moment dans un lieu sublime !

Les horaires des séances de cinéma près de chez vous, c’est par ici !

This entry was posted in Films and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *