Mary Shelley : le film

Le 8 août sort au cinéma le biopic Mary Shelley, racontant l’histoire de l’auteure du plus célèbre roman de science-fiction du XIXe siècle.

Ce très beau film, mis en scène par la réalisatrice saoudienne Haifaa Al-Mansour, dépeint avec une grande sensibilité les divers événements ayant marqué la vie de Mary Shelley et ayant abouti à la rédaction de Frankenstein

L’histoire : Mary Shelley est la fille d’une écrivaine engagée pour la cause féministe, mais qu’elle n’a jamais connu car décédée en lui donnant la vie. Le père de Mary, grand auteur et libraire de Londres, s’est remarié et la cohabitation avec sa belle-mère n’est pas des plus aisées.
Très tôt, la jeune Mary ressent le besoin de coucher sur le papier des histoires effrayantes, s’inspirant de romans qu’elle peut lire en cachette.
À 16 ans, elle est éloignée de la maison familiale chez des proches en Écosse, où elle fait la connaissance de Percy Shelley, un aspirant poète. Très vite, une grande passion va naître entre les deux jeunes gens.

Mary et Percy Shelley

Mais une série d’événements tragiques vont la marquer au fer rouge. Elle est amenée à côtoyer les grands noms de la littérature de l’époque, et notamment le célèbre Lord Byron.

Mary Shelley et Lord Byron

C’est lors d’une retraite dans son domaine de Genève que ce dernier lancera un défi à ses invités : écrire la plus effrayante des histoires de revenants. Pari relevé.

Il n’en fallait pas plus à Mary qui, forte de ses expériences et de ses traumatismes refoulés, produira le chef d’oeuvre de la littérature de l’imaginaire que l’on connaît aujourd’hui : Frankenstein.

 

Mon avis : Mary Shelley est un magnifique biopic historique, qui nous plonge dans l’Angleterre du XIXe siècle, où la condition féminine est loin d’être enviable. Mary Shelley n’a de cesse de se battre pour ses opinions réactionnaires pour l’époque, à l’image de celles qu’avaient sa mère décédée.
Le film met l’accent sur les très nombreuses épreuves de la vie que Mary Shelley devra affronter, et qui la marqueront de façon décisive et influeront sur la création de Frankenstein.
On comprend également que Frankenstein n’est pas qu’un simple roman d’horreur. C’est une sorte d’exorcisme pour Mary, qui livre au travers de ce roman les nombreuses douleurs qui la hantent depuis des années. Les personnages sont des métaphores de ceux qui l’entourent au quotidien.

On notera la superbe performance de Elle Fanning dans le rôle de Mary Shelley, qui lui rend justice dans toute la complexité de son personnage.
Les amateurs de Game of Thrones remarqueront également la présence au casting de Maisie Williams, l’une des rencontres de Mary Shelley lors de son exil en Écosse.

Maisie Williams dans le rôle d’Isabel Baxter

On ressort de ce film ému mais également frappé par le fait que deux cents ans plus tard, la condition féminine se heurte toujours à de nombreux obstacles. Mary Shelley lutta pour trouver sa place entourée de talentueux écrivains masculins, et même après avoir écrit le plus grand des romans de science-fiction de son époque, elle fit face à des éditeurs qui ne pouvaient concevoir qu’un tel roman fut l’oeuvre d’une femme.

En résumé : Mary Shelley est donc non seulement un formidable biopic historique, mais également un film engagé pour la cause des femmes, mis en scène par une réalisatrice saoudienne militante.

Je ne peux que vous recommander d’aller voir Mary Shelley dès qu’il sera en salles le 8 août !

Merci au Livre de Poche pour m’avoir permis d’aller voir ce film en avant-première. 

Vous pouvez retrouver le roman Frankenstein publié aux éditions du Livre de Poche (c’est pour ma part une prochaine lecture, pour sûr !).
L’avez-vous déjà lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Pour consulter la liste des séances de cinéma près de chez vous, c’est par ici !

This entry was posted in Films and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Mary Shelley : le film

  1. J’ai très envie de voir ce film pour en savoir un peu plus sur cette auteur, dont finalement on parle peu souvent…

  2. Ondine says:

    J’irai le voir; j’ai hâte !
    Merci pour cette belle critique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *