Vlog Lecture #16 : J’ai pris une claque

Bonjour mes petits lecteurs,

J’espère que vous passez un très bon dimanche et que vous faites de belles lectures.
De mon côté, je vous retrouve avec le tout premier Vlog Lecture de 2019.
L’occasion de mettre à l’épreuve l’une de mes premières résolutions de l’année : mon challenge No Buy (je n’ai le droit d’acheter qu’un seul livre en grand format et un seul livre de poche par mois). Craquerai-je ? Mystère mystère…

Je vous parle également d’une « drôle » de lecture, qui ne me faisait pas plus d’effet que ça au début… jusqu’à ce que je me prenne une claque monumentale qui m’a totalement bouleversée.

Intrigué(e)s ? Ça se passe ci-dessous dans la vidéo !

 

📚 Tous les livres mentionnés dans cette vidéo (et leurs résumés éditeurs) :

La magie d’une rencontre, de Susan Wiggs (éd. Harlequin, 2018) :

Sur la route d’Avalon où elle revient au terme d’une longue absence, Sophie retrouve avec émotion sa petite ville des Catskills couverte d’un manteau de neige épais et soyeux. Après des années passées à voyager pour son travail, elle souhaite maintenant se consacrer à sa famille. Mais comment pallier une si longue absence auprès de ceux qu’elle a toujours aimés ? Plongée dans ses réflexions sur la route qui la conduit au lac des Saules, partagée entre la joie de retrouver les siens et les doutes qui malgré elle s’insinuent dans son esprit, Sophie se retrouve soudain prise dans une tempête de neige. Et c’est là, en plein blizzard, qu’elle fait la rencontre d’un homme venu la secourir. Un homme qui, très vite, éveille en elle des sensations oubliées : l’appétit de l’instant présent et, par-dessus tout, le désir d’aimer…


Un week-end de fête, de Cathryn Parry (éd. Harlequin, 2018) :

Amanda ne décolère pas. Alors qu’elle se réjouissait de passer quelques jours de vacances dans les Alpes italiennes pour le mariage de sa sœur, le magazine pour lequel elle travaille la contacte et lui demande d’interviewer Brody Jones. Brody Jones ! Ce champion de ski américain connu pour son arrogance et son mauvais caractère… Toujours est-il que lorsqu’elle le rencontre, Amanda tombe sous le charme. Corps puissant, yeux bleu glacier, lèvres sensuelles et sourire à tomber… Brody possède décidément tous les atouts ! Mais, alors qu’elle se sent succomber, voilà qu’Amanda fait une découverte : l’homme de ses rêves pourrait bien être au cœur d’un scandale secret…


L’amour sous les flocons, de Stella MacLean (éd. Harlequin, 2018) :

L’hôtel Mirabel a beau être charmant, jamais Marnie n’aurait songé à y passer Noël si on ne l’avait pas suppliée d’y jouer les clientes mystères. Pour rendre service, elle a donc accepté d’endosser ce rôle et de faire secrètement une enquête de satisfaction… Sa rencontre avec Luke, le gérant de l’hôtel, bouleverse tout. Car, immédiatement, un lien incroyable se noue entre eux, ainsi qu’avec son adorable petit garçon. Et très vite Marnie comprend que, si elle veut donner une chance à leur histoire naissante, elle va devoir avouer à Luke la véritable raison de son séjour. Au risque qu’il se sente trahi… et s’éloigne d’elle à jamais.


L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, de Romain Puértolas (éd. Le Dilettante, 2013) :

Il était une fois Ajatashatru Lavash Patel (à prononcer, selon les aptitudes linguales, « j’arrache ta charrue » ou « achète un chat roux »), un hindou de gris vêtu, aux oreilles forées d’anneaux et considérablement moustachu. Profession : fakir assez escroc, grand gobeur de clous en sucre et lampeur de lames postiches. Ledit hindou débarque un jour à Roissy, direction La Mecque du kit, le Lourdes du mode d’emploi : Ikea, et ce aux fins d’y renouveler sa planche de salut et son gagne-pain en dur : un lit à clous. Taxi arnaqué, porte franchie et commande passée d’un modèle deux cents pointes à visser soi-même, trouvant la succursale à son goût, il s’y installe, s’y lie aux chalands, notamment à une délicieuse Marie Rivière qui lui offre son premier choc cardiaque, et s’y fait enfermer de nuit, nidifiant dans une armoire… expédiée tout de go au Royaume-Uni en camion.

Digne véhicule qu’il partage avec une escouade de Soudanais clandestins. Appréhendés en terre d’Albion, nos héros sont mis en garde à vue. Réexpédié en Espagne comme ses compères, Ajatashatru Lavash Patel y percute, en plein aéroport de Barcelone, le taxi floué à qui il échappe à la faveur d’un troisième empaquetage en malle-cabine qui le fait soudain romain… et romancier (l’attente en soute étant longue et poussant à l’écriture). Protégé de l’actrice Sophie Morceaux, il joue une nouvelle fois la fille de l’air, empruntant une montgolfière pour se retrouver dans le golfe d’Aden puis, cargo aidant, à Tripoli. Une odyssée improbable qui s’achèvera festivement en France où Ajatashatru Lavash Patel passera la bague au doigt de Marie dans un climat d’euphorie cosmopolite.

Sur le mode rebondissant des périples verniens et des tours de passe-passe houdinesques, voici donc, pour la première fois dans votre ville, L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, un spectacle en Eurovision qui a du battant, du piquant et dont le clou vous ravira. Non, mais.


Gros sur le coeur, de Carène Ponte (éd. Michel Lafon Jeunesse, 2018) :

C’est l’histoire d’une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile.
C’est l’histoire d’un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent.
C’est l’histoire d’un professeur d’allemand qui accompagne, qui séduit.

Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée.

Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.


Bestiarius (tome 1), de Masasumi Kakizaki (éd. Kazé, 2013) :

Ier siècle après Jésus-Christ, l’Empire romain est à son apogée et ses légions soumettent une à une les dernières contrées où monstres et humains vivent encore en paix. Criminels, innocents, orphelins, demi-humains, wyvernes… Tous constituent les rangs d’esclaves guerriers jetés dans l’arène et forcés de s’entretuer pour divertir l’empereur Domitien et les Romains avides de sang. Parmi ces combattants se trouvent des gladiateurs qui affrontent fauves et créatures légendaires : on les appelle les “Bestiari”. Or, certains d’entre eux, comme Finn ou Zénon, ont été élevés aux côtés de ceux qui, aux yeux de Rome, ne sont que de simples bêtes, et ils comptent bien retourner leurs armes contre leurs geôliers… et même contre l’Empire tout entier !


Black Clover (tome 1 & tome 2), de Yuki Tabata (éd. Kazé, 2016) :

Dans un monde régi par la magie, Yuno et Asta ont grandi ensemble avec un seul but en tête : devenir le prochain Empereur-Mage du royaume de Clover. Mais si le premier est naturellement doué, le deuxième, quant à lui, ne sait pas manipuler la magie. C’est ainsi que lors de la cérémonie d’attribution de leur grimoire, Yuno reçoit le légendaire grimoire au trèfle à quatre feuilles tandis qu’Asta, lui, repart bredouille. Or plus tard, un ancien et mystérieux ouvrage noir décoré d’un trèfle à cinq feuilles surgit devant lui ! Un grimoire d’anti-magie…
Plongez dans l’univers fantastique de ce shônen d’aventures ensorcelant !


Devine qui vient pour Noël, collectif d’auteures de romance (éd. Harlequin &H, 2018) :

Les grands noms de la romance française au pied du sapin !
Dans ce recueil, la fine fleur de la romance française s’est réunie pour vous offrir un réveillon hors du commun. Prenez six héros irrésistibles, dont un pâtissier du Vermont touché par Cupidon, un ancien crush du lycée au charme insolent et un barman sexy en diable. Ajoutez-y six héroïnes de compétition, policière gaffeuse, infirmière sensuelle ou comédienne hautement délurée. Agrémentez de défis, de coups de foudre, d’un shooting photo avec un furet facétieux et d’un concours de bûche géante. Laissez reposer toute une nuit, sous la neige. Et, qui sait, votre grand amour s’invitera peut-être chez vous pour la dégustation…


Sky High, d’Emma R. Lowell (éd. Hugo New Way, 2019) :

Gill est une jeune et jolie Londonienne qui s’apprête à passer son diplôme pour étudier ensuite la médecine. Déterminée, elle travaille d’arrache-pied afin de réaliser son rêve. Heureusement, elle s’accorde un peu de répit avec ses séances d’escalade, sa nouvelle passion.

À la salle, elle fait la rencontre du charmant (et sexy !) Jared. À première vue, le jeune homme, un peu trop casse-cou, n’a pas grand-chose pour lui plaire. Le stress des examens lui suffit, pas besoin de se rajouter une crise d’angoisse à chaque fois qu’il décide de grimper telle façade ou de jouer les funambules entre deux immeubles ! Pourtant, le destin semble vouloir le mettre sans arrêt sous son nez. Comme s’ils étaient des aimants.

Ils finissent par se rapprocher, et Jared se laisse apprivoiser au fil des soirées passées à arpenter les toits londoniens. Jusqu’au jour où, contre toute attente, c’est Gill qui est victime d’une tragédie. Face aux épreuves, Gill et Jared devront retrouver l’équilibre ensemble, en réapprenant la vie et l’amour.


Pages & Co, d’Anna James (éd. Harper Collins, 2018) :

Eleven year-old Tilly has lived above her grandparents’ bookshop ever since her mother disappeared shortly after she was born. Like the rest of her family, Tilly loves nothing more than to escape into the pages of her favourite stories. One day Tilly realises that classic children’s characters are appearing in the shop through the magic of ‘book wandering’ – crossing over from the page into real life. With the help of Anne of Green Gables and Alice in Wonderland. Tilly is determined to solve the mystery of what happened to her mother all those years ago, so she bravely steps into the unknown, unsure of what adventure lies ahead and what dangers she may face.


Une famille comme il faut, de Rosa Ventrella (éd. Les Escales, 2019) :

Dans un quartier pauvre, au cœur des Pouilles, le combat d’une jeune fille pour échapper à son milieu.

Dans la ville de Bari, au sud de l’Italie, tout le monde connaît Maria sous le nom de « Malacarne » (mauvaise chair ), un surnom que lui a donné sa grand-mère en raison de sa peau foncée et de sa nature impulsive qui la distinguent des filles de son âge. En 1984, Maria a neuf ans et grandit dans une famille pauvre, entourée de sa mère douce mais effacée et de son père violent et autoritaire. C’est auprès de son ami Michele, lui aussi en retrait de la vie de son quartier , qu’elle trouve refuge. Entre vieilles rancunes familiales et déterminisme social, Maria va devoir se battre pour s’affranchir et réaliser ses rêves.


J’espère que tous ces livres vous ont intéressés, et que certains vous ont fait envie.

Je ne saurais que vous recommander Sky High d’Emma R. Lowell (je précise qu’il s’agit bien d’un roman YA français, car de nombreuses personnes pensaient – comme moi au début – que l’auteure était Anglaise et même que le livre était en anglais : ce n’est pas le cas).
C’est pour ma part une petite pépite et je suis bien contente qu’il soit mon premier roman terminé de 2019 : cela augure du très bon je l’espère pour cette année de lectures qui s’ouvre là.

Quelles sont vos lectures en cours ?
Certains de ces romans vous tentent-ils ?

Dites-moi tout en commentaire (et n’oubliez pas le petit « j’aime » à la fin de cet article, ça me fait toujours plaisir). Bon dimanche et bon début de semaine prochaine ♡

This entry was posted in Actualité, Vidéos BookTube and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.