Anatomie d’un scandale, de Sarah Vaughan

Sarah Vaughan, Anatomie d’un scandale, éd. Préludes, janvier 2019

(Titre VO : Anatomy of a Scandal)

Kate est une grande avocate londonienne. Elle se voit confier un dossier brûlant : le politicien James Whitehouse est accusé d’avoir violé une de ses collaboratrices dans l’enceinte du Parlement. Sa femme Sophie ne sait plus que croire, et tente de sauver son foyer.

En bref : James Whitehouse a tout du genre idéal. Homme politique brillant, proche du Premier Ministre britannique, sa carrière est en pleine ascension et on lui promet un brillant avenir. Père de deux enfants, marié à une épouse aimante et qui lui est entièrement dévouée, il ne pourrait rêver meilleure vie de famille.
Pourtant, il entretient une liaison extra-conjugale qui va très vite dégénérer. Sa jeune et belle collaboratrice l’accuse de viol. Très vite, la presse s’empare de l’affaire et le monde de James Whitehouse, mais aussi de son épouse Sophie, s’écroule.

Alors qu’un procès ultra-médiatisé se profile, Sophie ne sait plus que croire ni penser. Elle aime son mari depuis l’université, mais se refuse à être une femme trompée, comme avait pu l’être sa propre mère avant elle.
Son mari a-t-il réellement violé cette jeune femme ?
Peut-elle encore lui faire confiance ?
Doit-elle le protéger envers et contre tout, pour garantir un cocon familial stable à ses enfants ?

Kate est avocate et fera tout ce qui est en son pouvoir pour faire condamner James Whitehouse. Elle est convaincue de sa culpabilité, et ce qu’elle retient dans sa manche pourrait bien faire exploser carrière de celui-ci en vol.
Qui est vraiment James Whitehouse, et que cache le passé universitaire de ce fils de bonne famille surprotégé par son carnet d’adresse ?

Instagram @missmymoo

 

Mon avis : Je retrouve la plume de Sarah Vaughan, que j’avais découvert dans un tout autre genre chez Préludes avec La Ferme du bout du monde en 2017. Celle-ci nous livre cette fois-ci un thriller politique et judiciaire de haut vol avec Anatomie d’un scandale. En le lisant, je pensais beaucoup à House of Cards (dont les romans de Michael Dobbs se déroulent également en Angleterre, avis à ceux qui n’auraient vu que la série TV).

Les chapitres alternent les points de vue des trois principaux protagonistes de cette histoire : James, Sophie et Kate. Un important flash-back nous ramène également aux années universitaires de James et nous permet d’en savoir plus sur son passé trouble durant sa jeunesse dorée.

Les révélations que nous réservent Sarah Vaughan nous coupent le souffle, et j’ai moi-même été prise de court par certains retournements de situation. L’auteure maîtrise parfaitement son suspense et sait manipuler son lecteur pour mieux le surprendre lorsqu’il s’y attend le moins !

Je vous conseille donc ce nouveau roman de Sarah Vaughan si vous aimez les scandales politiques mais également les procès médiatisés à la manière de New York Police Judiciaire.

Ma note :

Merci aux éditions Préludes pour m’avoir permis de lire ce roman.

This entry was posted in 4 étoiles, Polar/Thriller and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.