En novembre, plongez dans le Paris de la Belle Epoque !

Elisabeth Ross, Belle Epoque, éd. Robert Laffont (Collection R), à paraître le 14 novembre 2013.

(titre original : Belle Epoque)

Résumé éditeur :

« Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d’emblée plus attirante. »Lorsque Maude Pichon s’enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l’exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s’y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d’un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L’Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d’emblée plus attirante. » Étranglée par la misère, Maude postule…
Monsieur Durandeau a déjà amassé une petite fortune grâce à sa riche clientèle, et quand la Comtesse Dubern vient chercher une compagne pour Isabelle, sa fille aux idées bien arrêtées, Maude est immédiatement choisie comme faire-valoir idéal.
Mais Isabelle ne sait pas que sa nouvelle « amie » n’est en fait que de location, et l’existence de Maude au sein de l’aristocratie repose entièrement sur sa capacité à garder ce lourd secret. Pourtant, plus elle en apprend sur Isabelle, et plus sa loyauté envers la Comtesse est mise à l’épreuve. Et plus la tromperie dure dans le temps, plus Maude aura à perdre…

Dois-je encore m’étendre sur ma grande impatience quant à la sortie de ce roman d’Elisabeth Ross en France ? Pour ceux qui connaisse mon parcours, je ne vais pas mentir : tout ce qui touche à l’Histoire et l’Histoire de l’art trouve une place particulière dans mon cœur (on ne survit pas à sept ans dans le milieu sans être passionné). C’est donc avec grand enthousiasme que j’attends de pied ferme la sortie de Belle Epoque le 14 novembre prochain à la Collection R (Robert Laffont).
 
La Belle Epoque correspond à la fin du XIXe siècle et aux premières années du XXe siècle.
L’ère des grandes innovations industrielles, les Expositions Universelles qui ont notamment révélé la Tour Eiffel en 1889.
La Belle Epoque, c’est aussi l’insouciance d’une population, l’Art Nouveau et l’Art Déco qui marquent encore le paysage parisien de nos jours :
Les façades des immeubles ornées de motifs géométriques, les décors des monuments et du mobilier façon « nouille » et floral, comme nous pouvons encore l’admirer sur certaines stations de métro, le Métropolitain de Paris d’Hector Guimard.
Ce style se retrouve également dans les affiches, dans les objets d’art et jusque dans les bijoux des jeunes femmes.
Et en attendant, je vous propose de vous plonger dans l’atmosphère si particulière du tout début du XXe siècle avec cette vidéo compilant des photographies colorisées de Paris en 1900 : MA-GNI-FI-QUE !

(2) Comments

  1. Je suis également très impatiente de lire ce roman !! Vivement qu’il sorte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
YouTube
Instagram
Google+
Pinterest
RSS
Follow by Email
%d blogueurs aiment cette page :