Deborah Harkness, Le Livre perdu des sortilèges (All Souls/Le Livre perdu des sortilèges #1)

Deborah Harkness, Le Livre perdu des sortilèges (All Souls/Le Livre perdu des sortilèges #1), éd. Calmann-Lévy, 2011.

(titre original : A Discovery of Witches)
Détrompez-vous, ceci n’est pas une commune histoire d’amour entre vampire et sorcière.
Au commencement étaient la peur et le désir. Ce sont par ces mots que le lecteur est invité à plonger dans cette aventure sans fond, tant la complexité de l’intrigue est poussée à son paroxysme tout au long des 43 chapitres que composent ce roman, premier d’une saga qui s’annonce d’ores et déjà très prometteuse. Le Livre perdu des sortilèges ayant été édité dans 34 pays différents, une adaptation cinématographique est également déjà programmée.

Outre sa nature de sorcière qu’elle met tant d’énergie à refouler, Diana Bishop est une historienne dont le principal sujet de recherche est
l’iconographique alchimique. Elevée par sa tante aux Etats-Unis, après le meurtre effroyable de ses parents en Afrique lorsqu’elle avait 7 ans, elle réside désormais au sein de l’Université d’Oxford. Ses travaux l’amènent à fréquenter très régulièrement la célèbre bibliothèque bodléienne. Elle mène jusque là une existence paisible et commune jusqu’au jour où, désireuse de vérifier une information concernant un ouvrage figurant au sein de sa bibliographie, elle demande à consulter un très ancien manuscrit, conservé sous la cote “Ashmole 782”, du nom de son dernier propriétaire, le très célèbre Lord Ashmole. A première vue, ce n’est qu’un très vieil ouvrage, ayant subit les assauts du temps. Mais celui-ci semble “récalcitrant” à être feuilleté. La couverture semble hermétique, et lorsque Diana parvient à l’ouvrir, de mystérieuses inscriptions apparaissent furtivement ente les lignes du livre.
Sans le savoir, cette consultation en apparence anodine d’un simple manuscrit marque un tournant dans la vie de Diana Bishop. Celle qui a toujours souhaité repousser toute magie aux confins de son existence depuis la mort de ses parents est aujourd’hui confrontée à une lutte sans merci entre différentes espèces magiques. Car ce manuscrit est intéressant en bien des points, autres que ses illustrations. Il semble contenir des explications sur l’origine des espèces surnaturelles. Ainsi, sorcières, vampires et démons le convoitent également, mais le manuscrit est ensorcelé et Diana semble être la seule à pouvoir le consulter. Elle devient donc une cible pour toutes ces créatures. Lors de sa première consultation, elle fait la rencontre d’un mystérieux vampire, qui semble ne plus vouloir la quitter. Doit-elle s’en méfier, et faire abstraction de son incroyable attirance pour lui ? Les vampires ne sont-ils pas experts en séduction, et ceci ne ressemble-t-il pas à un piège pour mieux parvenir au manuscrit à travers elle ?
Ce premier roman de Deborah Harkness, professeur d’Histoire dans une université américaine dans sa vraie vie, nous plonge dans un véritable dédale de rebondissements. Et lorsque vous pensez avoir enfin cerné l’angle selon lequel l’auteur nous entraîne, c’est un revirement à 180° qui se produit ! Vous visiterez tour à tour l’Angleterre, les châteaux français et les anciennes bâtisses américaines. Bon voyage !Ma note :

Je vous invite également à visiter le site officiel du Livre perdu des sortilèges et à y télécharger gratuitement un extrait de l’ouvrage.
N’hésitez également pas à envoyer un message à l’auteur via son compte Twitter, elle vous répondra !

(22) Comments

  1. bon voila je l'ai ajouté à ma wish list.

    1. Hourra !!! J'espère que tu aimeras 🙂

  2. Coucou, Dis-moi, Ce livre peut aussi plaire à des Adolescents ? Ou l'histoire ne leur plairai pas ? ^^

    1. Théoriquement, l'éditeur l'a classé dans les "jeunes adultes", ce que je ne comprends pas très bien car le sujet abordé (recherches scientifiques et historiques assez pointues) ainsi que des scènes assez osées (surtout dans le tome 2) en font plus un ouvrage "adulte" classique. Néanmoins, pour un public adolescent averti et qui a l'habitude de lire des livres de

    2. Anonymous says:

      Par "scènes assez osées" vous pensez à quoi ? Au niveau de la romance ?

    3. Oui c'est ça, des scènes de sexe 😉

    4. Anonymous says:

      Ah c'est dommage…. Car personnellement je trouve ça un peu "gênant" dans ma lecture du récit étant donné les informations très précise mis en place par l'auteur, ahah! J'espère cependant que ces scènes ne seront pas répétitive dans le tome 2 car de un ça risque d'être lassant et surtout car je préfère m'interesser à l'Ashmole et au pouvoir de Diana qu'à ça

  3. Bonjour, merci pour ce concours !<br />Je choisis également ce livre :D<br />

    1. Il ne vous reste plus qu&#39;à &quot;aimer&quot; la photo de l&#39;évènement sur la page Facebook et tout sera rempli !

    2. Oups ! J&#39;ai oublié dans la précipitatio