Killer Game, de Stephanie Perkins

Stephanie Perkins, Killer Game, éd. Gallimard Jeunesse, mars 2019

(Titre VO : There’s Someone Inside Your House)

Un serial killer sème la peur et l’angoisse au sein du lycée d’une petite ville du Nebraska aux États-Unis. Makani a quitté Hawaï pour repartir de zéro et s’est installée chez sa grand-mère. Mais n’aurait-elle pas fuit son passé pour se jeter dans les bras d’un assassin sanguinaire ?

 

En bref :

Makani a quitté l’île d’Hawaï où elle a grandi car ses parents se séparent et son quotidien y était devenu insupportable. Bien décidée à laisser d’horribles souvenirs derrière elle, la jeune fille déménage à Osbourne, Nebraska, et s’installe chez sa grand-mère. Elle tente de se faire une place discrète au sein de son nouveau lycée, jusqu’au jour où d’horribles meurtres sont commis, tous visant des adolescents scolarisés au lycée d’Osbourne.

« Même quand on s’enfuyait de quelque part, on devait vivre avec soi-même. […] Le changement venait de l’intérieur, il mettait du temps à se produire, et il nécessitait l’aide des gens qui vous aimaient. » (p. 379-380)

Alors que chacun des adolescents est sur ses gardes, que la paranoïa est à son comble, et que plus personne ne sait en qui avoir confiance, le tueur continue de frapper, allant toujours plus loin dans la cruauté de ses actes.

Makani et son groupe d’amis tentent de tirer l’affaire au clair, car ils pensent avoir entre leurs mains des éléments probants leur indiquant qui pourrait être la prochaine victime…

« L’idée, c’est que les gens en ont assez d’avoir peur, d’autant que ça n’a pas empêché les attaques précédentes. Donc ils se disent : « Autant sortir et se soutenir les uns les autres. »
[…]
– Courageux, suggéra Ollie.
– Oui. Comme quand les Parisiens ont continué à boire aux terrasses des cafés après l’attaque terroriste. » (p. 250)

 

Instagram @missmymoo

 

Mon avis :

J’avais vu passer ce roman il y a quelques mois lors de sa sortie VO sous le titre There’s Someone Inside Your House, et j’avais été très intriguée. Lorsque j’ai découvert qu’il avait été traduit sous le titre Killer Game chez Gallimard Jeunesse, je me suis empressée de le lire.

J’ai eu néanmoins un peu peur en voyant qu’il était assez mal noté sur Goodreads (3.37/5), ce que je vous avoue ne pas trop comprendre.

J’ai vraiment apprécié ma lecture de Killer Game ! Si vous avez vu et aimé la série de films Scream dans les années 90/2000, vous adorerez ce roman. C’est une histoire de slasher : un tueur en série s’en prend à des ados dans une petite ville, parfois en plein jour, alors qu’il y a foule juste à côté, et personne ne se rend compte de rien.

Stephanie Perkins a écrit Killer Game de façon très cinématographique. Vous avez vraiment l’impression de regarder un film d’horreur dans la veine de Scream, et elle s’en sort plutôt pas mal !

Certes, certains diront que la romance présente dans ce livre prend trop de place par rapport au sujet principal qui est la résolution de l’affaire, mais n’est-ce pas justement le cas pour les plus célèbres films de ce genre ? Ce point ne m’a pas vraiment dérangée personnellement.

La tension est vraiment palpable dans Killer Game : les personnages évoluent dans leur environnement familier (leur maison), mais trouvent que certains objets ont été déplacés. Ils les remettent à leur place, mais quelques minutes plus tard, ils ont encore bougé. L’angoisse monte d’un cran : n’ont-ils pas fait attention à ce qu’ils faisaient, ou peut-être ne sont-ils pas seul à l’intérieur ?…

Si vous souhaitez passer un bon moment de lecture divertissante, je vous conseille donc la lecture de Killer Game, particulièrement pour Halloween, l’histoire se déroulant en plein pendant cette période de l’année ! Les meurtres sont vraiment gores à souhait, vous serez servi.e.s !

Et bravo à l’équipe graphique de Gallimard Jeunesse pour avoir créé une si jolie couverture pour la version française !

 

Ma note :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
YouTube
Instagram
Google+
Pinterest
RSS
Follow by Email
%d blogueurs aiment cette page :