Mary Amato, Une Guitare pour deux

Mary Amato, Une Guitare pour deux, éd. Nathan, 23 mai 2013

(Titre original : Guitar Notes)

Lyla et Tripp n’ont rien en commun. En apparence. La première est une élève modèle et populaire, virtuose de la musique classique grâce à son violoncelle. Le second est un élève renfermé et rebelle, qui ne vit que pour sa guitare et les accords qui lui traversent l’esprit. La musique occupe une place omniprésente dans la vie de ces deux adolescents.
Une salle de répétition est mise à la disposition des élèves du lycée, et les deux jeunes musiciens alterneront l’occupation des lieux les jours pairs et impairs. Par le biais de petits mots laissés dans la salle à l’attention de son occupant suivant, Lyla et Tripp, au départ exaspérés par les traits de caractères si différents qui semblent les opposer, vont petit à petit découvrir l’ampleur de leurs points communs…

En bref : Lyla Marks est une élève modèle, proche de la perfection selon les avis de ses camarades. Avec son amie Annie, elles enchaînent les répétitions de concerts classiques, l’une au violoncelle, l’autre au violon. Très vite, la pression des auditions pour intégrer un prestigieux conservatoire monte vite à la tête de Lyla, qui finit par douter de sa passion pour la musique.
Tripp Broody, de son côté, ne peut pas se vanter de ses résultats scolaires, qui peinent à décoller. Sa mère, excédée par ses piètres performances et son manque d’investissement dans ses leçons, son caractère acariâtre et son renfermement sur soit, celle-ci décide de lui confisquer sa guitare. Le seul élément qui lui procurait de la joie et lui permettait de s’évader d’une vie morne depuis la disparition tragique de son père et l’éloignement de son meilleur ami ne fait que renforcer la rébellion de Tripp envers sa mère et le monde qui l’entoure.
Dès les premiers jours de la rentrée, le responsable des cours de musique met à disposition deux salles de répétition afin que les élèves inscrits dans des ateliers de musique du lycée puissent s’y entraîner en solo et dans le calme, quelques heures par semaine.
Tripp ne fait pas officiellement parti d’un groupe, mais le professeur lui propose de disposer de l’une des salles, et lui prête également une vieille guitare usée, qui devra rester dans les locaux après son utilisation.
Le hasard du calendrier établi veut que Lyla et Tripp aient accès à la même salle de répétition, l’une les jours pairs, l’autre les jours impaires.
Les premiers jours, la cohabitation s’annonce tendue. Lyla rédige un petit mot plein de reproches à Tripp quant à la l’état dans lequel il lui laissa la salle après son premier passage.
Petit à petit, ces échanges manuscrits initialement agressifs, indignés, hautains ou pleins d’incompréhensions, se muent en une réelle discussion sur les motivations de chacun à jouer de la musique, de leur instrument respectif, et plus largement, de la pression qui s’insinue chaque jour un peu plus dans leur vie.

« Au début, quand on a commencé à s’écrire toi et moi, je pensais qu’on n’avait rien en commun. Mais on dirait qu’on mène des vies parallèles. On n’a qu’un seul parent, pas de frères et sœurs, et on étouffe tous les deux, chacun à notre manière. » [p. 119]

Mon avis : Ce roman où la musique occupe une place omniprésente (une playlist est également mise à disposition des lecteurs via les plateformes d’écoute en ligne) est une ode à la tolérance. Derrière chaque adolescent, quelle que soit son attitude, se cache des doutes, des peurs et des rêves refoulés. Bien au delà de la différence, une passion commune peut parfois rapprocher deux êtres qu’en apparence tout oppose. Là où les amis qui entourent une personne au quotidien ne pourraient pas comprendre leur détresse, il faut parfois chercher plus loin une oreille attentive, une personne qui, sans le laisser paraître, traverse les mêmes tumultes et est la seule à réellement pouvoir vous comprendre.
Une écriture simple, parfois répétitive, mais qui nous propose une jolie ode à la passion musicale et à l’amitié qui déplace des montagnes.
Ma note : 
Voici ma chronique vidéo de ce roman : 
Cet ouvrage m’a été envoyé via le Service Presse des éditions Nathan. Je les en remercie encore.

(5) Comments

  1. Fan de book says:

    je le veux, il a l'air trop bien….

  2. j&#39;aimerais savoir combien il y a de page a ce livre.<br />au passage tu as fait du beau boulo sur ce site et sur la description du livre

    1. Merci !<br />Le livre compte 253 pages sans compter les chansons en annexe.

  3. Anonymous says:

    Bonjour,<br />site très utile et joli travail de rédaction.Il manque à peut-être à mon goût, une indication sur le public concerné.Mais je suis bien conscient que ce n&#39;est pas simple. En tout cas bravo pour votre partage.

    1. Vous pouvez trouver en bas de l&#39;article dans la section &quot;thèmes et genres&quot; la mention &quot;adolescent&quot; qui permet à cet article d&#39;apparaître dans l&#39;onglet du même nom dans la partie supérieure du site. Chaque roman est classé selon son genre. Mais peut-être devrais-je indiquer + clairement que ce livre est destiné à un public dès 13 ans (même si cela est mentionné dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
YouTube
Instagram
Google+
Pinterest
RSS
Follow by Email
%d blogueurs aiment cette page :