Parée pour percer, d’Angie Thomas

Angie Thomas, Parée pour percer, éd. Nathan, janvier 2020

(Titre VO : On The Come Up)

Bri vit dans le quartier populaire de Garden Heights. Elle n’a qu’un rêve : devenir une star du rap et quitter cette ville et ses guerres de gangs qui ont tué son père.

En bref

Bri est une adolescente passionnée par la musique. Elle aligne les punchlines depuis toute petite. Ce don, elle le tient de son père, un rappeur reconnu dans son quartier, mais emporté trop tôt par un règlement de compte entre gangs.

Sa tante s’improvise manager et lui décroche quelques battles locales : c’est là que Bri fait ses premières armes, et elle cartonne.

Mais lorsque sa mère perd son emploi, les problèmes financiers deviennent un impératif et Bri ne peut se résoudre à voir sa mère accepter l’aide des banques alimentaires.

L’ancien manager de son père revient dans son giron, et lui promet de l’aider à s’extraire de ce quartier qui n’apporte que problèmes et désolation. Mais peut-elle lui faire confiance ?

 

Ma rencontre avec Angie Thomas (Instagram @missmymoo)

Mon avis

J’avais adoré The Hate U Give, le premier roman d’Angie Thomas (ainsi que son adaptation en film que j’ai trouvée très réussie).

J’attendais donc avec une grande impatience son nouveau roman depuis son annonce aux États-Unis. J’étais si contente lorsque Nathan l’a publié et j’ai plongé dans ce livre avec beaucoup d’attentes… peut-être un peu trop.

Dans un premier temps, je vais avouer que j’ai eu énormément de mal avec la version française : Parée pour percer. Je ne pense pas que cela était dû à une mauvaise traduction, mais le livre comporte beaucoup de paroles de chansons de hip-hop américain (Kanye West, Jay Z…) et traduire ces paroles de façon littérale casse le rythme et crée souvent un décalage culturel.

De même, le « slang » afro-américain (comprenez le dialecte, les expressions culturelles) est quasi-impossible à traduire : son vocabulaire, de même que sa prononciation, l’intonation des phrases, fait partie de la richesse de cette culture qui la rend si particulière.

Quant à l’histoire, je la trouvais moins poignante que le récit de The Hate U Give, qui nous brise dès les premières pages par le drame qui se produit.

On retrouve malgré tout la thématique récurrente de la discrimination raciale aux États-Unis, des violences policières et des problématiques des quartiers défavorisés.

J’ai donc pensé à abandonner ma lecture… mais après avoir rencontré Angie Thomas lors de son passage à Paris et avoir pu discuter avec elle de son processus créatif, de ses motivations et de son expérience personnelle en tant que femme et autrice afro-américaine, j’ai décidé de redonner sa chance à ce roman, mais cette fois-ci en VO… et en version audio !

On m’avait en effet dit beaucoup de bien de l’audio-livre et de sa narratrice en version originale (anglais donc) : j’ai donc profité de mes quelques crédits restants sur Audible pour télécharger ce titre… et ce fut une révélation !

Le rythme, l’accent, la musicalité dans la voix : tout était là. J’avais l’impression d’être transportée dans l’univers créé par l’auteure, entourée des personnages principaux, de les visualiser dans ma tête en même temps que je les écoutaient parler.

Bref, vous l’aurez compris : si j’aurais du mal à vous conseiller sa version française, je ne peux que vous enjoindre à donner sa chance à l’audiobook de On The Come Up si vous parlez l’anglais (ou si vous souhaitez vous y mettre, pourquoi pas ?).

[Vous pouvez d’ailleurs profiter de l’offre spéciale confinement de l’application Scribd qui propose un mois d’essai gratuit et d’accès illimité à ses ebooks et audiobooks en Anglais]

News

Angie Thomas a récemment révélé la couverture et le sujet de son troisième roman, qui paraîtra aux États-Unis en janvier prochain : il s’intitulera Concrete Rose et reviendra sur la jeunesse de Maverick, le père de Starr (l’héroïne de The Hate U Give) 17 ans auparavant. J’ai tellement hâte ! Pas vous ?

Ma note

 

Un énorme merci aux éditions Nathan pour m’avoir permis de découvrir le livre et surtout de rencontrer l’auteure dans un contexte aussi unique ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
YouTube
Instagram
Pinterest
RSS
Follow by Email
%d blogueurs aiment cette page :