Orphéa Fabula et le cristal d’Osiris, de Marie Alhinho

Marie Alhinho, Orphéa Fabula et le cristal d’Osiris, éd. Poulpe Fiction, mars 2018

Une adolescente de 12 ans est recrutée par une organisation secrète pour rapporter des reliques d’époques anciennes. Première mission dans le temps : l’Égypte des Pharaons.

En bref : Orphéa Fabula est une adolescente (presque) comme les autres. À ceci près qu’elle est scolarisée à domicile, puisqu’elle est un agent secret pour le compte d’une organisation mystérieuse. Grande nouveauté, cette dernière à décidé de lui faire remonter le temps pour une mission périlleuse qui l’emmène sur les traces des Pharaons en Égypte ancienne. Orphéa doit retrouver le cristal d’Osiris, une relique millénaire héritée des dieux.

Pour mener à bien sa mission, Orphéa devra traverser l’Égypte et remonter le Nil aux côtés de Fès, un adolescent égyptien de son âge, et affronter bien des dangers. Au fil de son parcours, elle découvrira la civilisation égyptienne dans sa vie quotidienne, du petit village jusqu’au palais royal, en passant par les temples et le voyage en barque le long du fleuve.

Instagram @missmymoo

Mon avis : Comme à chaque fois que je lis un roman comportant des éléments historiques, je suis assez méfiante avant de m’y plonger (ma formation en histoire de l’art/archéologie faisant que je suis particulièrement attentive aux détails). Étant plus particulièrement spécialisée en égyptologie, ce premier tome des aventures d’Orphéa Fabula, qui nous transporte en Égypte ancienne, était donc un pari risqué…

J’ai toutefois été très agréablement surprise par ce roman jeunesse, et par la qualité des informations qu’il recèle ! Le lecteur suit en effet Orphéa Fabula tout au long de sa quête du mystérieux cristal d’Osiris, mais en apprend également beaucoup sur la vie quotidienne en Égypte antique, quels étaient les rites et coutumes (il apprend ainsi que la femme avait déjà le droit au divorce), la religion et le panthéon égyptien…

« Mes mains sont toutes noires à cause du khôl ! Tout le monde, les hommes comme les femmes, porte ce maquillage autour des yeux (et on m’a même dit que ça guérissait les maladie !). » (p. 53)

J’ai même parfois été surprise d’y trouver des détails que je n’aurais jamais attendu dans un livre jeunesse (des coutumes qui sont rarement évoquées dans les documentaires à destination du grand public, et traditionnellement plus connues des spécialistes).

Par ailleurs, l’héroïne d’Orphéa Fabula est très attachante et on se prend vite d’affection pour elle : ce premier tome d’une saga d’aventures (qui peuvent malgré tout se lire sans ordre particulier) est tout aussi agréable à lire pour son public jeunesse que pour des adultes (j’en suis la preuve) !

On appréciera tout particulièrement le côté féministe de l’auteure qui ressort au travers les réflexions de son héroïne, mais aussi les petits clins d’oeil à la saga Harry Potter (Potterhead forever !).

« – Le Cristal des Rois… si ce n’est pas la reine qui l’a, alors je ne vois pas qui ! Ou bien ils ont décidé d’être supra-méga-machos et de ne le donner qu’aux garçons. J’espère que non ! Ça mériterait bien des claques dans la figure, ça, non ? » (p. 45)

 

« Pleine d’espoir, je me saisis d’une baguette de roseau posée à côté et je tapote le papyrus en m’exclamant fièrement :
– Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises ! » (p. 66)

Un grand bravo donc à Marie Alhinho pour avoir relevé le défi de donner vie à une héroïne sympathique et moderne (qui n’est pas sans rappeler la Fantômette de Georges Chaulet que j’aimais tant dans mon enfance) tout en y incorporant de très nombreuses notions historiques qui rendent l’apprentissage de cette matière tellement plus ludique et passionnante pour les jeunes comme les plus âgés !

Une chose est sûre : les trois autres tomes déjà parus ne vont pas faire long feu dans ma PAL !

Ma note :

Merci à Poulpe Fiction pour m’avoir permis de lire ce livre.

(3) Comments

  1. Je n’entends que du bien de cette saga jeunesse !!

    1. Oui je te la conseille vraiment, elle vaut le détour !

  2. […] 16h Un jour un livre Orphéa Fabula et le cristal d’Osiris, de Marie Alhinho […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
YouTube
Instagram
Google+
Pinterest
RSS
Follow by Email
%d blogueurs aiment cette page :